A l’occasion de présentation de résultats trimestriels, Sony a annoncé la construction de nouvelles installations de production de capteurs d’images au Japon, qui entreront en production en avril 2021. Le groupe devrait alors disposer d’une capacité de production mensuelle de 138 000 tranches en équivalent 300 mm contre 100 000 actuellement.

Selon le Nikkei, l’investissement dans ces nouvelles installations de production de capteurs d’images dans le centre technologique de Nagasaki devrait s’élever à 100 milliards de yens (918 millions de dollars). Ce serait la première usine de semiconducteurs de Sony à sortir de terre depuis 5 ans. Actuellement, les unités de production d’imageurs CMOS de Sony tournent à pleine capacité.

Sony vise à moyen terme une part de marché de 60% dans les imageurs CMOS, a réitéré le groupe japonais à l’occasion de présentation de ses résultats trimestriels.

Rebaptisée Imaging & Sensing Solutions (I&SS), la division semiconducteurs de Sony a réalisé un chiffre d’affaires de 310,7 milliards de yens pour le trimestre clos fin septembre et vise pour l’ensemble de l’exercice un CA de 1040 milliards de yens (9,55 milliards de dollars), à comparer à 879,3 milliards de yens lors de l’exercice précédent.

Selon IC Insights, 6,1 milliards de capteurs d’images devraient être vendus cette année, soit une hausse de 11% par rapport à 2018, puis 6,6 milliards l’an prochain (+9%). En 2023, le marché mondial des imageurs CMOS devrait atteindre 21,5 milliards de dollars, à comparer à 14,2 milliards en 2018.