Sélectionner une page

STMicroelectronics se réorganise autour de trois divisions produits

STMicroelectronics se réorganise autour de trois divisions produits

Toujours en poste malgré les rumeurs qui donnaient son départ imminent et la lettre de 7 parlementaires français à Emmanuel Macron pour demander un changement de stratégie (*), Carlo Bozotti, Président et CEO de STMicroelectronics, a dévoilé ce matin une nouvelle organisation du fabricant de puces franco-italien, qui se recentre ainsi sur l’automobile (smart driving) et l’Internet des objets, soit un marché adressable de 150 milliards de dollars. Trois groupes produits ont été créés : produits automobiles et discrets ; microcontrôleurs et circuits numériques; produits analogiques et MEMS.

« En 2015, nous avons davantage concentré nos efforts de R&D et ventes et marketing sur deux domaines : le Smart Driving, tiré par la numérisation et l’électrification des véhicules, et l’Internet des objets, qui englobe les systèmes portables et wearables connectés et les applications pour la maison, les villes et les systèmes industriels intelligents. Nos produits, nos technologies et nos compétences système sont parfaitement adaptées à ces domaines, que nous servons avec nos produits pour l’automobile et l’industrie, nos microcontrôleurs et nos ASICs numériques, notre portefeuille de produits analogiques et de puissance ainsi que nos capteurs MEMS et d’imagerie spécialisée», a commenté Carlo Bozotti.

A compter du premier trimestre 2016, ST modifie ainsi son organisation, pour la mettre en conformité avec la stratégie recentrée sur les applications destinées au Smart Driving et à l’internet des objets et suite au plan de restructuration de sa division circuits pour décodeurs et passerelles domestiques (voir notre article dans cette édition).

Trois groupes produits ont été créés, reportant au président & CEO : produits automobiles et discrets (Automotive and Discrete Group – ADG), dirigé par Marco Monti ; microcontrôleurs et circuits numériques (Microcontrollers and Digital ICs – MDG) dirigé par Claude Dardanne ; produits analogiques et MEMS (Analog and MEMS Group – AMG), dirigé par Benedetto Vigna.

L’organisation Technology and Manufacturing est désormais dirigée par Jean-Marc Chery, directeur général de ST.

STnewOrg-270116

En 2015, avec ce nouveau découpage, ST aurait réalisé 40% de ses ventes avec sa division automobile et discrets, 29% dans les microcontrôleurs et circuits numériques et 24% dans les mems et les circuits analogiques.

Vers une baisse des ventes de 3% au premier trimestre

Pour le premier trimestre 2016, ST s’attend à une baisse du chiffre d’affaires d’environ 3% par rapport au quatrième trimestre 2015, à plus ou moins 3,5 points de pourcentage près. La marge brute devrait s’établir à environ 33,0%, contre 33,5% au quatrième trimestre 2015.

« Le point médian des perspectives de marge brute reste pénalisé par les charges de capacités inutilisées, nos capacités de production en technologiques numériques n’étant toujours pas complètement utilisées », souligne Carlo Bozotti.

Le chiffre d’affaires net du quatrième trimestre, en baisse de 5,5% par rapport au troisième trimestre, a atteint 1,67 milliard de dollars. Les ventes par région de livraison ont notamment diminué de 2,8% dans la zone EMEA. Par rapport au quatrième trimestre 2014, le chiffre d’affaires net a diminué de 8,8% ou de 5,5% si l’on exclut les effets de change négatifs et les ventes des produits pour téléphones cellulaires hérités de ST-Ericsson.

Le résultat net du quatrième trimestre s’élève à 2 millions de dollars, à comparer à un résultat net de 90 millions de dollars au troisième trimestre et de 43 millions de dollars au quatrième trimestre 2014.

Globalement, STMicroelectronics a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 6,90 milliards de dollars, en baisse de 6,8% par rapport à 2014. Si l’on exclut les effets de change négatifs et les ventes des produits pour téléphones cellulaires hérités de ST-Ericsson, la baisse se limite à 3,3%.

Le résultat d’exploitation publié recule à 109 millions de dollars en 2015, à comparer à 168 millions de dollars en 2014, essentiellement du fait d’une baisse du chiffre d’affaires. Le résultat net publié au titre de l’exercice 2015 s’élève à 104 millions de dollars, contre un résultat net de 128 millions de dollars en 2014.

SAM-ST-270116

Voir la présentation de STMicroelectronics

(*) Publiée par l’Usine Nouvelle, la lettre des 7 parlementaires grenoblois qui reprochent le manque de vision stratégique de ST est téléchargeable ICI.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This