Syrlinks a été sélectionné par Thales Alenia Space, maître d’œuvre du projet, pour collaborer à la réalisation des deux premiers satellites de la constellation en orbite basse d’Omnispace.


La contribution de Syrlinks consiste à construire les instruments en bande S qui seront embarqués sur les charges utiles des deux premiers nano-satellites de la constellation d’Omnispace. Ce premier jeu de satellites, dont le lancement est prévu en 2021, va permettre de déterminer la taille et la capacité de la future constellation.

Thales Alenia Space et Syrlinks collaborent déjà à la conception de charges utiles dédiées à la collecte de données, notamment pour la mission de démonstration Argos NEO à bord du satellite ANGELS du CNES, et pour la constellation de nano satellites Kinéis dédiée à l’Internet des Objets. Syrlinks a été choisie pour son expertise en conception d’équipements de radiocommunication miniatures embarqués sur des petites plateformes satellites et pour sa maîtrise du référentiel NewSpace.

Premier réseau hybride mondial de communication pour la 5G

Omnispace ambitionne de fournir avec cette future constellation le premier réseau de communication hybride, ce qui signifie qu’il sera à la fois spatial et terrestre. Cette constellation, dédiée à l’IoT est basée sur une technologie qui ambitionne de fournir à termes le premier réseau mondial 5G par satellite.

Dans le système imaginé par Omnispace, ce sont les satellites de la constellation qui se connecteront aux terminaux des utilisateurs avec des antennes omnidirectionnelles à faible coût, semblables à celles des téléphones portables et autres appareils grand public.
Syrlinks va être en mesure de valoriser pour ce projet son expertise technique dans le domaine spatial pour la fourniture de charges utiles miniatures embarquées à bord des nano satellites. Les solutions de Syrlinks permettent de répondre aux attentes du marché spatial car elles consomment peu d’énergie, elles sont facilement reconfigurables et leur coût est maîtrisé, assure la PME implantée à Cesson-Sévigné.

Syrlinks a récemment fourni la charge utile de la mission de démonstration Argos NEO. Le succès de son activation et de son exploitation en vol a permis à Syrlinks de démontrer ses compétences dans le domaine des charges utiles et sa maîtrise du Newspace. Les charges utiles seront bientôt déployées à plus grande échelle sur la constellation Kinéis composée de 25 nanosatellites.
Grâce aux moyens mis en œuvre, Syrlinks fabrique chaque semaine plusieurs dizaines d’émetteurs-récepteurs et amplificateurs faible bruit. Cette nouvelle cadence de production a permis à la société de franchir un cap important en termes d’organisation et de structuration. Syrlinks, qui dispose à présent de moyen de production en volume, est en mesure de répondre à de nouvelles opportunités en France et à l’international.

Depuis plus de trois ans, Syrlinks a fait évoluer son organisation et ses moyens pour se tourner résolument vers un modèle de production en série de produits spatiaux destinés au marché du Newspace. La société a pour cela investi dans de nouveaux outils et de nouveaux procédés de production afin de satisfaire l’ensemble des sollicitations de ses clients en France et à l’international.