Thales lance un avertissement sur son objectif de croissance organique 2019. Le groupe anticipe à présent une croissance à périmètre et taux de change constants de son chiffre d’affaires de l’ordre de 1% sur l’année 2019, contre un objectif initial de +3% à +4%. Cet ajustement provient de deux secteurs opérationnels : Aérospatial et Défense & Sécurité.

Dans le secteur Aérospatial, l’attentisme des opérateurs de satellites de télé­com­munications commerciaux s’est poursuivi au 3e trimestre, se traduisant par des commandes plus faibles que prévues et qui ne contribueront donc que faiblement au chiffre d’affaires du 4e trimestre. Sur l’ensemble de l’année 2019, Thales anticipe en conséquence une baisse de l’ordre de 13% du chiffre d’affaires de l’activité spatiale, contre une prévision précédente de l’ordre de -10%. L’activité spatiale a généré un chiffre d’affaires de 2,45 milliards d’euros en 2018.

Pour autant, le groupe est en phase finale sur 4 appels d’offre significatifs dont la conclusion est attendue dans les prochaines semaines, confirmant les perspectives de redressement progressif de ce marché. A plus long-terme, la dynamique des marchés spatiaux reste solide, bénéficiant notamment de la croissance des budgets institutionnels, de l’importance croissante des systèmes spatiaux pour les applications militaires, et de la forte croissance des besoins de connectivité pour les marchés civils, assure Thales.

Dans le secteur Défense & Sécurité, la croissance organique sur l’ensemble de l’année restera élevée, de l’ordre de 6 à 7%, mais devrait être moindre qu’anticipée, le groupe étant confronté à quelques retards sur un nombre limité de projets, notamment liés à la montée en cadence plus lente que prévue de la production des véhicules militaires australiens Hawkei, et à des décalages de signatures de contrats par certains clients. Sur la période 2019-2023, les perspectives de croissance dans ce secteur sont inchangées.

Thales publiera mardi 22 octobre ses prises de commandes et son chiffre d’affaires au 30 septembre 2019. A 4220 M€, le chiffre d’affaires du 3e trimestre est en hausse de 23,4% (+0,9% en variation organique). L’accélération des initiatives de compétitivité permet au groupe de maintenir inchangé son objectif d’EBIT pour l’année 2019 : Thales devrait afficher, sur la base du périmètre et des taux de change de septembre 2019, un EBIT compris entre 1980 et 2000 M€.

Le groupe confirme également son objectif de prises de commandes sur l’année 2019, attendues légèrement supérieures à 18 milliards d’euros.