Malgré la récente évolution positive du marché des mémoires, les difficultés du marché des semiconducteurs vont persister au quatrième trimestre. Selon IHS Markit, les ventes de puces devraient ainsi diminuer de 7% au quatrième trimestre par rapport aux trois derniers mois de 2018.

Dans ce contexte, les revenus des semiconducteurs devraient baisser de 12,4% pour l’ensemble de 2019. Les ventes mondiales de semiconducteurs ont représenté 111,3 milliards de dollars au troisième trimestre 2019, contre 130,5 milliards de dollars au cours de la même période en 2018, soit une baisse de 14,7%, selon IHS Markit. Ce recul fait suite à des baisses en variation annuelle de 15,3% au deuxième trimestre et de 12,4% au premier trimestre.

Au total, les ventes de semiconducteurs pour les trois premiers trimestres de 2019 ont diminué de 14,2% par rapport aux neuf premiers mois de 2018, soit une baisse de 52 milliards de dollars, souligne IHS Markit. Cette baisse massive est largement due à la faiblesse du marché des mémoires, un domaine qui pourrait toutefois maintenant montrer des signes de reprise. Les ventes mondiales de mémoires ont ainsi chuté de 34,4% au cours des neuf premiers mois de 2019, contre une baisse de 6,6% pour les puces analogiques, la deuxième catégorie de produits semiconducteurs en recul.

« La croissance des revenus en mémoires a été entravée par de graves excédents de stocks, ainsi que par la faible demande des entreprises de cloud et de serveurs d’entreprise. Bien que les revenus de la mémoire aient diminué d’une année à l’autre au troisième trimestre, ils ont augmenté par rapport au deuxième trimestre, ce qui indique que les conditions se rétablissent dans le segment de la mémoire », souligne Ron Ellwanger, analyste de recherche senior chez IHS Markit.

Sony a gagné six places en trois mois grâce aux imageurs CMOS

Le classement des dix premiers fournisseurs mondiaux de semiconducteurs pour le 3e trimestre distingue Sony dont les ventes trimestrielles ont bondi de 41,5% par rapport au trimestre précédent, à 2688 M$. Le secteur des capteurs d’images CMOS de Sony est en effet en plein essor en raison d’une augmentation des ventes de téléphones sans fil et de l’utilisation croissante de plusieurs caméras dans chaque combiné. Par rapport au 2e trimestre 2019, Sony a gagné six places dans le classement, passant du 15e au 9e rang mondial.

Il précède STMicroelectronics dont les ventes ont progressé de 17,5% en trois mois, à 2553 M$. Parmi les autres fortes progressions séquentielles des dix ténors mondiaux, citons également Nvidia (+19,3%, à 2775 M$) et Intel (+16,3%, à 18,9 milliards) qui conserve aisément son rang de premier fabricant mondial devant Samsung (+5,5%, à 13,7 milliards).