Pour le premier trimestre 2019, TSMC s’attend à réaliser un CA compris entre 7,3 et 7,4 milliards de dollars, soit une chute de 21,3% à 22,3% par rapport aux 9,4 miulliards d’euros du dernier trimestre 2018.

« Au premier trimestre 2019, nous prévoyons que nos activités seront freinées par l’affaiblissement général des perspectives macroéconomiques, la saisonnalité des ventes des produits mobiles et les niveaux élevés des stocks dans la chaîne d’approvisionnement des semiconducteurs », reconnaît Lora Ho, Senior Vicer-President et Chief Financial Officer de TSMC.

Premier fondeur mondial, le Taïwanais TSMC a terminé 2018 sur un chiffre d’affaires annuel record de 1031,47 milliards de dollars taïwanais (34,2 milliards de dollars), en progression de 5,5% par rapport à 2017 (+6,5% en dollars). A 37,2%, sa marge opérationnelle a reculé de 2,2 points par rapport à 2017, tandis que sa marge nette a cédé 1,1%, à 34% (soit un bénéfice net de 11,4 milliards de dollars).

Le fondeur, qui a investi 10,46 milliards de dollars dans ses usines en 2018, prévoit de dépenser entre 10 et 11 milliards de dollars cette année.

TSMC a réalisé au quatrième trimestre un chiffre d’affaires de 9,4 milliards de dollars, en hausse de 10,7% par rapport au trimestre précédent et de 2% par rapport au 4e trimestre 2017, pour une marge nette de 34,5%.

Lors du dernier trimestre, les ventes de TSMC pour des circuits intégrés réalisés en technologie 7 nm ont déjà représenté 23% de son CA total, celles en technologie 10 nm ont représenté 6% et celles de circuits en technologie 16/20 nm ont représenté 21% de ses ventes. Ainsi, son activité en circuits avancés (28 nm et moins) a représenté 67% de son CA trimestriel.