Sélectionner une page

Un nouveau Contrat stratégique de filière Aéronautique pour la période 2024-2027

Un nouveau Contrat stratégique de filière Aéronautique pour la période 2024-2027

Aides aux entreprises de la filière, notamment les PME et ETI, production en France d’aéronefs bas-carbone, et développement d’une filière de production française de carburants durables figurent au programme de cette seconde mouture du CSF Aéronautique.

Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie, et Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, ont réuni le Conseil pour la recherche aéronautique civile (Corac) et le Comité stratégique de filière, en présence de Guillaume Faury, président du Groupement des industries françaises aéronautiques (Gifas) et des industriels et organisations syndicales du secteur, afin de signer un nouveau contrat stratégique de filière (CSF) Aéronautique pour la période 2024-2027.

Dans un contexte de montée en charge de la production et de l’augmentation des besoins en financement pour la chaîne de sous-traitance et les fournisseurs du secteur, le nouveau CSF Aéronautique s’articule autour des trois grands dispositifs structurants qui seront déployés au cours des quatre années à venir.

© Airbus

Le premier concerne le lancement du fonds Tikehau Aéro Partenaires. Succédant au fonds Ace Aéro Partenaires créé en 2020 lors de la crise du Covid-19, ce fonds géré par Tikehau Capital, gestionnaire d’actifs alternatifs, vise à accompagner les entreprises de la filière, notamment les PME et ETI, avec pour objectif de disposer de 800 millions d’euros d’encours à terme. La première levée de fonds d’environ 400 millions d’euros, qui devrait être finalisée d’ici à la fin du premier trimestre 2024, devrait rassembler Bpifrance, les quatre principaux donneurs d’ordre de la filière (Airbus, Safran, Dassault Aviation et Thales), Tikehau Capital et le groupe Crédit agricole.

Le second dispositif consiste en une deuxième session de l’appel à projets (AAP) « Produire en France des aéronefs bas-carbone » de France 2030 pilotée par la DGE (Direction générale des entreprises) et opérée pour le compte de l’État par Bpifrance. Lancé début 2024, cet AAP est doté d’une enveloppe de 65 M€ et ambitionne d’accélérer l’industrialisation d’aéronefs bas-carbone sur des usages (électriques, à hydrogène) davantage massifiés que dans le premier AAP, et de soutenir l’industrialisation des briques technologiques nécessaires. L’objectif est de produire en cadence les composants d’un avion bas-carbone et/ou électrique/hybride à horizon 2030.

Enfin, l’AAP « Développement d’une filière de production française de carburants aéronautiques durables – Soutien aux études d’ingénierie d’avant-projet (FEED) » de France 2030 constitue le troisième dispositif du CSF Aéronautique 2024-2027. Doté d’une enveloppe prévisionnelle pouvant aller jusqu’à 200 M€, ce dispositif fait suite à l’annonce faite par le président de la République au Salon du Bourget en juin 2023 d’un soutien de l’État pour le développement d’une filière nationale de production de carburants aéronautiques capable de produire 500 000 tonnes par an à l’horizon 2030 correspondant aux objectifs d’incorporation fixés au niveau européen par le règlement ReFuel EU Aviation.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This