Sélectionner une page

Une diode permet de réduire les émissions de CO2 des moteurs thermiques

Une diode permet de réduire les émissions de CO2 des moteurs thermiques

Infineon et Bosch ont développé une diode à très faible perte, dite à redressement actif, permettant d’améliorer le rendement des alternateurs automobiles de 8 points et ainsi d’abaisser les émissions de CO2 d’un véhicule léger de près de 2 g/km.

A l’heure où les véhicules électriques et hybrides rechargeables gagnent du terrain, l’industrie automobile continue à traquer le moindre gramme de CO2 par kilomètre émis par les modèles à moteur thermique afin de les adapter au mieux aux normes environnementales de plus en plus contraignantes.

C’est ce qui a mené Infineon et Bosch à développer une nouvelle génération de diodes à très faible perte, dites diodes à redressement actif (active rectifying diodes), censée améliorer significativement le rendement de conversion de l’alternateur d’un moteur thermique qui sert à charger la batterie mais également à alimenter différentes fonctions de sécurité et de confort (éclairage, climatisation, info-divertissement, etc.) lorsque le véhicule est en marche.

Selon les deux fabricants allemands, l’utilisation de ces diodes permettrait de faire passer le rendement des alternateurs de véhicules légers de 72% à 80%. De ce fait, Infineon et Bosch évaluent jusqu’à 1,8 g/km la réduction d’émission de CO2 qu’il serait possible d’atteindre par ce seul biais.

« Infineon est connu pour ses efforts considérables en faveur de la mobilité électrique. Dans le même temps, nous sommes conscients qu’il reste crucial pour les constructeurs automobiles de réduire les émissions de CO2 dans les voitures à moteur thermique, argumente Finn Felsberg, vice-président et directeur général de l’intégration et de l’alimentation électrique de la division automobile d’Infineon. Compte tenu du nombre encore très important de véhicules mus par moteur à combustion, cette nouvelle diode représente une étape rapide et rentable pour les équipementiers vers l’atteinte d’objectifs stricts d’émissions de flotte. »

Cette diode s’appuie sur une nouvelle technologie de puce d’Infineon qui intègre sur une seule puce des Mosfet, des condensateurs et une logique de commande, évitant ainsi le montage complexe de puces séparées. Bosch prend ensuite en charge l’assemblage de la puce d’Infineon dans le corps de la diode encapsulée dans un boîtier à insertion en force (pressfit). Le composant se caractérise par une tension directe extrêmement faible (0,1 V pour un courant efficace de 100 A) et un courant de fuite particulièrement bas. Il est d’ores et déjà produit en volume et déployé auprès des fabricants d’alternateurs.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This