La Banque européenne d’investissement annonce la signature d’un accord de prêt de 20 millions d’euros – garanti par la Commission Européenne – à une société détenue par Meridiam (qui en possède 60%) et la société Voltalis (40%), pour déployer à grande échelle la solution technologique de gestion active de la demande d’électricité, aussi appelée « effacement de consommation » (« demand response »), mise au point par Voltalis.

Un boîtier intelligent, installé gratuitement dans les logements chauffés à l’électricité, permet aux consommateurs de réaliser des économies d’énergie en arrêtant le chauffage opportunément dans de courts laps de temps, sans impact sur leur confort. Au niveau national ou local, Voltalis agrège en temps réel ces réductions de consommations pour proposer cette flexibilité aux marchés de gros de l’électricité.

Avec plus de 100 000 logements équipés de son dispositif, Voltalis opère déjà la plus grande capacité de gestion active de consommation résidentielle en Europe et investit dès aujourd’hui dans le déploiement de 150 000 boitiers supplémentaires.

Ainsi, plutôt que de répondre à l’augmentation de la demande d’énergie par une augmentation équivalente des capacités de production, Voltalis propose une gestion intelligente de la demande d’électricité, de façon à la faire baisser lorsque les prix sont élevés ou lors des pics de consommation. Au final, en équipant les petits consommateurs d’un boitier intelligent, Voltalis est en mesure de réduire la consommation électrique globale et d’améliorer la sécurité du système électrique.

Objectif :  à terme équiper un tiers des foyers français chauffés à l’électricité

Cette nouvelle capacité de pilotage de la consommation, déployée grâce au soutien de la BEI, permettra de limiter le recours à des moyens de production polluants, tout en faisant bénéficier les consommateurs d’économies d’énergie : deux dimensions essentielles de la transition énergétique qui soutiennent les objectifs du Pacte Vert et de l’action climatique de l’UE. La gestion active de la demande permettra également de faciliter la charge des voitures électriques, de réduire les besoins d’investissement lorsque les réseaux de distribution sont saturés et de faciliter l’intégration des énergies renouvelables intermittentes. La société ambitionne à terme d’équiper un tiers des foyers français chauffés à l’électricité et de déployer cette solution dans toute l’Europe.

Mariya Gabriel, Commissaire européenne à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse a déclaré : « En soutenant Voltalis avec des fonds européens, nous visons à démontrer qu’une gestion énergétique dynamique et intelligente est une solution viable pour réduire les besoins énergétiques sans compromettre le confort et l’économie, tout en facilitant l’intégration des énergies renouvelables dans le système énergétique. Il permettra à la société de réduire ses émissions de carbone, d’économiser et de contribuer à atteindre nos objectifs climatiques ».

« Nous sommes fiers du soutien de la BEI et de Meridiam, notre partenaire stratégique : c’est pour nous une véritable reconnaissance de l’expertise unique de Voltalis et de la valeur de la gestion active de la demande électrique dans le cadre de la transition énergétique. Ce soutien va permettre d’accélérer le déploiement à grande échelle de notre solution, au bénéfice du système électrique et des consommateurs, en leur permettant de réduire et de mieux maîtriser leurs dépenses énergétiques », déclare Mathieu Bineau, CEO de Voltalis.

Voltalis est le premier opérateur européen de pilotage de la flexibilité, spécialiste de la gestion active de la consommation des particuliers. Créée en 2006 et qualifiée par l’opérateur du réseau de transport français (RTE) depuis 2008, Voltalis offre aux consommateurs des solutions permettant de réaliser des économies d’énergie sans modifier leur confort au quotidien, tout en participant activement à l’équilibre du système électrique et à la transition écologique.