L’an passé, Intel a réalisé un chiffre d’affaires record de 72 milliards de dollars, en hausse de 2% par rapport à 2018, pour un bénéfice net de 21 milliards, quasi-stable par rapport aux 21,1 milliards de 2018.

La division PC a vu ses ventes annuelles stagner à 37 milliards de dollars. La division centres de données affiche un chiffre d’affaires en hausse de 2%, à 23,5 milliards. La division IoT affiche des ventes en hausse de 11%, à 3,8 milliards de dollars. La plus forte hausse concerne la division Mobileye dont les ventes ont progressé de 26%, à 879 M$. Les ventes annuelles de la division solutions mémoires non volatiles ont été quasi-stables (+1%, à 4,4 milliards), tandis que les ventes de solutions programmables ont reculé de 6%, à 2 milliards de dollars.

Pour le premier trimestre 2020, Intel vise un chiffre d’affaires de 19 milliards, contre 20,2 milliards pour le quatrième trimestre 2019, un trimestre record, en progression de 8% sur un an (+19% pour les divisions centrées sur les données, à 10,2 milliards de dollars). 

Pour l’ensemble de l’année 2020, Intel vise un CA de l’ordre de 73,5 milliards de dollars, avec une croissance au-dessus de 5% pour ses revenus « data-centric » et une décroissance inférieure à 5% pour ses revenus liés aux PC.

Le numéro 1 mondial des semiconducteurs devrait investir 17 milliards de dollars cette année, soit 0,8 milliard de plus qu’en 2019.

Voir la présentation