A deux mois du lancement de l’édition 2020 de la Semaine de l’Industrie qui aura lieu du 30 mars au 5 avril, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des finances, annonce la mise en place du collectif « IndustriElles ».

Ce collectif a pour objectif de réunir les femmes et les hommes de l’industrie qui souhaitent agir en faveur d’une féminisation accrue de ce secteur à tous les niveaux de responsabilité et notamment dans les fonctions opérationnelles et de direction. Chacune et chacun sont invités à s’inscrire dès aujourd’hui via le formulaire en ligne sur www.industriElles.gouv.fr.

Dans le même temps, un groupe professionnel est lancé sur LinkedIn afin de faciliter les échanges entre les membres du réseau et de leur permettre de rester informés et d’organiser des événements.

La première mission du collectif sera de constituer un vivier de 1000 industrielles de tous les âges, départements et secteurs de l’industrie qui seront autant d’ambassadrices de l’industrie auprès des jeunes, des organismes de formation et des dirigeants d’entreprises.

Agnès Pannier-Runacher appelle donc toutes les femmes et tous les hommes de l’industrie prêts à s’impliquer pour la féminisation de l’industrie à se rendre visibles. : « C’est grâce à ces acteurs de l’industrie, aux organisations et aux associations qui se sont mobilisés à nos côtés que la féminisation du secteur se concrétisera, en mettant fin au plafond et aux cloisons de verre qui cantonnent aujourd’hui les femmes dans les fonctions supports et les éloignent de nombreux postes à responsabilité. J’ai la conviction que c’est en valorisant des rôles modèles et des parcours inspirants que les regards sur l’industrie changeront et que les pratiques évolueront. Alors, mesdames, messieurs, agissez dès aujourd’hui pour féminiser l’industrie de demain, rejoignez « IndusriElles » !».

Le 10 octobre dernier, lors de la clôture du BPI Inno Generation, Agnès Pannier-Runacher a présenté le plan d’actions élaboré par le Conseil pour la mixité et l’égalité professionnelle dans l’industrie afin de féminiser le secteur. A cette occasion, la secrétaire d’Etat avait lancé un appel à tous les hommes et à toutes les femmes de l’industrie pour qu’ils participent à la mise en œuvre de ce plan d’actions. Elle lançait également le Grand défi « IndustriElles » pour constituer, en un an, un collectif d’au moins 1000 femmes impliquées dans la mise en œuvre de ces différentes actions.

Dès le départ, des acteurs engagés ont fait part de leur volonté de participer à ce Grand défi : Alliance Industrie du Futur, l’entreprise Bouge ta boîte, Bpifrance, le Cercle InterElles, l’association Elles Bougent, l’association Femmes Ingénieurs, l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), le magazine L’Usine Nouvelle.

Créé le 5 mars 2019 auprès du Conseil national de l’industrie (CNI), ce Conseil, placé sous l’égide de la secrétaire d’Etat, a pour objectif de mettre en œuvre un programme d’actions concrètes pour augmenter le nombre de femmes dans l’industrie, faciliter leur accès à des fonctions de responsabilité, ainsi qu’à des fonctions opérationnelles et de R&D où elles sont statistiquement peu représentées. Cette démarche répond au souci d’offrir aux femmes des carrières professionnelles attrayantes leur permettant de valoriser leur potentiel, ainsi qu’au souci d’élargir le vivier de compétences de l’industrie dans le but de renforcer la compétitivité de notre économie.

Pour en savoir plus : www.industriElles.gouv.fr