2019 marque la troisième meilleure année pour les annonces de fusion-acquisition dans l’industrie des semiconducteurs, selon IC Insights qui a recensé sept accords de rachats majeurs de plus de 1 milliard de dollars l’an passé.

Selon le cabinet d’études américain, la valeur totale de toutes les transactions de 2019 a représenté ainsi, 31,7 milliards de dollars, soit une augmentation 22% par rapport à l’année précédente, poursuivant la forte vague de consolidation parmi les fournisseurs de puces.

L’activité de fusions-acquisitions dans l’industrie des semiconducteurs s’est ainsi renforcée en 2019 après deux années de baisse, suite aux records historiques de 2015 et 2016.

Avec plus de 30 accords d’acquisition recensés en 2019 pour une valeur combinée de 31,7 milliards de dollars, en augmentation de 22% par rapport aux 25,9 milliards de dollars de 2018, 2019 a ainsi atteint le troisième total annuel le plus élevé jamais enregistré, même si l’année a été encore loin derrière de 2015 et de 2016.

Il semble que le rythme des fusions-acquisitions dans l’industrie des semiconducteurs soit retombé à un niveau annuel « normal » qu’IC Insights situe entre 25 et 30 milliards de dollars par an. La consolidation dans l’industrie des puces s’accélère et les grands fournisseurs concluent des accords pour ajouter de nouveaux produits et technologies pour accélérer leur croissance au cours de cette décennie, dans des domaines tels que l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle, les véhicules autonomes, la reconnaissance humaine, la vision artificielle, la réalité virtuelle / augmentée, les connexions sans fil à haut débit et l’Internet des objets, commente IC Insights.

Sept des accords de fusion-acquisition ont dépassé 1 milliard de dollars en 2019

Elles se classent parmi les 50 plus importantes opérations de fusion-acquisition de l’histoire de l’industrie des semiconducteurs

  • Projet de rachat de Cypress Semiconductor par Infineon pour 9,4 milliards de dollars (9e opération de l’histoire en valeur)
  • Rachat de Mellanox par Nvidia pour 6,9 milliards de dollars (12e opération)
  • Projet de rachat d’Osram par AMS pour 5,1 milliards de dollars (18e opération)
  • Rachat par Intel du développeur de puces IA israélien Habana Labs pour 2 milliards de dollars (36e opération)
  • Acquisition des activités de connectivité Wi-Fi de Marvell par NXP pour 1,8 milliard de dollars (38e opération).
  • Rachat du fournisseur de solutions Wi-Fi Quantenna Communications par ON Semiconductor pour 1,1 milliard de dollars (45e opération)
  • Rachat des activités modems pour smartphone d’Intel par Apple pour 1 milliard de dollars (46e opération)

Les annonces de fusions-acquisitions ont bondi en 2015, la valeur totale des transactions atteignant un record de 107,7 milliards de dollars, suivie de 100,7 milliards de dollars en accords d’acquisition en 2016. Toutefois seulement 59,8 milliards de dollars de ces transactions ont été conclues au cours des années suivantes, car plusieurs transactions importantes ont été abandonnées après l’échec de obtenir l’approbation des autorités gouvernementales((on pense notamment au projet d’acquisition de NXP par Qualcomm ; quant au projet d’acquisition de Qualcomm par Broadcom, il n’avait pas été comptabilisé).

La liste des fusions-acquisitions d’IC ​​Insights exclut les transactions impliquant des fournisseurs d’équipements pour SC, des producteurs de matériaux, des sociétés d’assemblage et de test de puces et des éditeurs de logiciels d’automatisation de la conception.