Les pouvoirs publics lancent l’appel à projets « Plateformes d’accélération vers l’industrie du futur », une action du Programme d’investissements d’avenir (PIA) pour l’accompagnement et la transformation des filières stratégiques françaises dotée d’un budget de 50 millions d’euros. Les projets lauréats présenteront un budget d’au moins 1 million d’euros, et se verront proposer un cofinancement par l’Etat de leurs dépenses d’investissement et de fonctionnement.

Le nouvel appel à projets « Plateformes d’accélération vers l’industrie du futur », opéré par Bpifrance, vise à soutenir financièrement des projets de diffusion des meilleurs savoir-faire et technologies propres à l’Industrie du futur (numérique, robotique, impression 3D, IoT, data, etc.) pour permettre la transformation des entreprises en accélérant leurs investissements dans l’innovation. Cet appel à projets doit bénéficier au développement des petites et moyennes entreprises (PME) et entreprises de taille intermédiaire (ETI) au vu de leurs spécificités locales et de leurs enjeux de développement.

Des vitrines de l’industrie du futur

Ces plateformes auront pour objectif de présenter in situ aux dirigeants d’entreprises les technologies et méthodes de l’industrie du futur, et la façon dont celles-ci peuvent améliorer leur positionnement de marché ou leur compétitivité. Il s’agira également de proposer la réalisation de tests et d’essais (preuves de concept industrielles et/ou prototypes) avec l’objectif d’explorer plus avant les conditions de déploiement d’une nouvelle technologie. Les plateformes devront amener les projets de transformation vers l’industrie du futur jusqu’au stade de l’implémentation de ces technologies dans la chaine ou dans les lignes de production de l’entreprise, avec éventuellement l’appui d’un intégrateur : dans la qualification des équipements ou logiciels à acquérir (cahier des charges techniques, calcul du ROI, etc.), et dans les changements d’organisation interne engendrés par cet investissement (RH, accompagnement au changement, formations, etc.).

Les projets lauréats présenteront un budget d’au moins 1 million d’euros, et se verront proposer un cofinancement par l’Etat de leurs dépenses d’investissement et de fonctionnement. En parallèle de cette aide de l’Etat, les projets de plateformes seront également soutenus financièrement par les régions.

Le déploiement des plateformes d’accélération vers l’industrie du futur, coordonné par la Direction Générales des Entreprises (DGE), se fera en lien étroit avec les Régions. Ce déploiement qui s’appuie sur un appel à projets du Programme des investissements d’avenir doté de 50 M€, a été lancé à l’occasion de la plénière du CNI du 14 novembre 2019, et sera ouvert jusqu’au 11 janvier 2021.

Dans cette action, et dans le respect des règles européennes, le Programme d’Investissements d’Avenir interviendra sous la forme de subventions et d’avances récupérables. L’État bénéficiera de plus d’un intéressement aux résultats des projets soutenus.

Doté de 57 milliards d’euros, le Programme d’investissements d’avenir (PIA), piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), doit permettre à la France de renforcer la compétitivité de ses filières stratégiques par l’innovation afin de garantir la pérennité du tissu industriel et répondre aux besoins du marché tout en favorisant la transition écologique et énergétique.

Téléchargez l’appel à projets et le dossier de candidature