Le French Tech 120, comprenant le Next40 et de nouvelles start-up, a été dévoilé lundi par Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du numérique. L’objectif du gouvernement à travers ce programme French Tech 120 est de poursuivre la promotion et l’accompagnement de l’écosystème technologique français sur tout le territoire.

Présentes dans toute la France dont 1/3 en dehors d’Ile-de-France, les start-up du FT120 pourraient créer plus de 11 000 emplois nets en 2020 sur tout le territoire (dont 4000 pour les 83 sociétés rejoignant le French Tech 120), 25 000 pour l’ensemble de l’écosystème technologique. Les 5 secteurs les plus représentés : HealthTech (20%), Retail (16%), FinTech (11%), EdTech – Entertainment (11%), et CleanTech – Mobility (11%).

Les entreprises du programme ont été sélectionnées de manière à prendre en compte différents modèles de développement, tout en appliquant des critères objectifs. Cette sélection a également pris en compte un objectif d’au moins deux entreprises par région, sous réserve des candidatures déposées, afin de mettre en avant et d’accompagner les meilleures start-up de toutes les régions.

Cette sélection sera revue annuellement conjointement avec le Next40 et rassemble :

  • Les 40 entreprises du Next40, dévoilées le 18 septembre 2019 ;
  • Les 83 entreprises dévoilées le 20 janvier : la première moitié sélectionnée sur la base de la levée de fonds, sans critère de chiffre d’affaires ; l’autre moitié sur la base de l’hyper-croissance en termes de chiffre d’affaires.

« L’attractivité renforcée de la France et l’essor de la French Tech doivent désormais être porteurs de développement économique et d’emplois dans toutes nos régions. Les entreprises du French Tech 120, dont 1/3 sont installées en région, incarnent d’une part la réalité de l’écosystème French Tech et la volonté du gouvernement de faire du numérique une chance pour tous avec des emplois dans toutes les régions de France métropolitaine et outre-mer, et avec un nombre important d’entreprises qui visent à répondre à des grands enjeux de société, en santé, dans la transition écologique ou encore l’alimentation durable. Parce qu’elles sont amenées à devenir des leaders mondiaux et à bénéficier d’un soutien renforcé de l’Etat, ces entreprises ont également une forte responsabilité, celle de penser leur développement dans le cadre des grands défis de notre société. C’est la raison pour laquelle le gouvernement les invite, quel que soit leur secteur d’activité, à s’engager vis-à-vis de leur impact. Et nous les aiderons en ce sens », commente Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du numérique.

Deux start-up aux technologies CEA sélectionnées dans le French Tech 120

A titre d’exemple, ​Diabeloop et Aledia, issues des technologies du CEA, font partie des 83 startup lauréates annoncées ce lundi pour le programme French Tech 120 (FT120). Elles bénéficieront ainsi d’un accompagnement public sur mesure.

Diabeloop améliore la qualité de vie des patients diabétiques de type 1 grâce à un système de régulation automatique de leur glycémie. Le module développé par Diabeloop, constitué d’un capteur de glycémie en continu et d’une pompe miniature, est relié par bluetooth à un smartphone dédié dont les algorithmes, développés avec le CEA-Leti, calculent la dose d’insuline à injecter et transmettent l’information à la pompe.

La technologie proposée par Aledia repose sur des LED 3D uniques au monde développées par le CEA-Leti. Par rapport aux cristaux liquides et aux OLED d’aujourd’hui, les LED d’Aledia ont une bien meilleure brillance et visent une efficacité énergétique supérieure. Elles sont protégées par une centaine de brevets. Elles pourraient ainsi bousculer les technologies existantes pour l’éclairage des futurs écrans de smartphones, de montres connectées ou de lunettes de réalité augmentée. La start-up, basée sur le campus Minatec, collabore avec le Leti dans le cadre d’un laboratoire commun. Elle prépare notamment de nouvelles applications dans l’automobile, comme l’affichage tête haute sur le pare-brise.

Découvrez la sélection du French Tech 120, la liste des 83 start-up ( à partir de la page 16), tous les chiffres clés et le détail du programme