Le gouvernement annonce les 9 premiers lauréats de l’appel à projets visant à accompagner les start-up deep tech. Cet appel à projets est opéré par Bpifrance pour le compte de l’Etat, dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA).

 Dotée de 150 millions d’euros au global, cette action intitulée « Intégration des SATT, incubateurs et accélérateurs » vise à amplifier la création de start-up deep tech notamment grâce à la valorisation des résultats de la recherche publique. L’action ambitionne aussi d’accélérer leur croissance en assurant la montée en compétences des structures chargées de leur accompagnement.

50 millions d’euros de subventions financeront dans un premier temps de nouveaux programmes de formation, d’accompagnement et d’accélération pour les start-up deep tech dans des délais relativement resserrés, de l’ordre de 6 à 24 mois. Ces programmes sont proposés de façon coordonnée par une ou plusieurs structures de l’écosystème (incubateurs, SATT, structures de valorisation, accélérateurs, start-up studios) et sur un périmètre territorial défini.

Une première vague de 9 lauréats vient d’être sélectionnée pour cette action de formation, d’accompagnement et d’accélération pour les start-up deep tech. Trois autres vagues seront sélectionnées dans les mois à venir.

Les lauréats ont été choisis sur trois critères : le potentiel d’amplification des projets de création d’entreprises deep tech généré par de nouvelles actions de sensibilisation à l’entrepreneuriat et de formation des porteurs (doctorants, étudiants, chercheurs) ; la qualité des nouvelles actions d’accompagnement et la synergie proposée entre les membres d’un consortium ; la garantie d’un suivi et d’un accompagnement depuis l’émergence de l’entreprise jusqu’à sa croissance dans ses dimensions stratégique, de développement commercial, d’industrialisation, et de financement.