Pour ce 1er trimestre 2020, marqué par les premiers impacts de la crise sanitaire, le chiffre d’affaires du Toulousain Actia Group s’établit à 117,1 M€, en recul de 12,8 % par rapport au 1er trimestre 2019. Les principaux facteurs de cette baisse sont liés, d’une part, à l’arrêt des opérations mi-mars pour freiner la pandémie de Covid-19 et, d’autre part, à un effet de base sur la division Télécoms qui intégrait l’an passé un important contrat égyptien.

Au 1er trimestre, les ventes des filiales à l’étranger ressortent à 70,2 M€ (-1%) et celles des sociétés françaises à 46,9 M€ (-26,1%). Le recul des ventes a été plus marqué sur les clients à l’international, qui représentent 75% du chiffre d’affaires du trimestre (87,8 M€, soit -14,7 %).

L’activité Automobile génère 92,6% du chiffre d’affaires trimestriel du groupe, en recul de 5,3% sur la période. Les activités OEM (77,3% du CA Automobile) ont reculé de 7,4% ; elles ont globalement résisté sur les deux premiers mois de l’année, avant d’être freinées en mars par les impacts de la crise sanitaire amplifiant le ralentissement déjà connu du marché automobile. Les activités Aftermarket (11,2% du CA Automobile) sont en progression de 10,9 % grâce aux bons niveaux des ventes de solutions pour le contrôle technique à l’international, et à celles pour la gestion de flotte, qui compensent la chute des équipements de garages, dont les activités ont été stoppées par la crise. L’activité de sous-traitance électronique (11,5% du CA Automobile), à l’arrêt depuis mi-mars, est en recul de 4,6% sur le 1er trimestre.

L’activité Télécommunications représente 7,4% du chiffre d’affaires trimestriel du groupe, à 8,7 M€. Le recul de 56,1% est lié à l’effet de base du contrat égyptien, qui enregistrait un niveau exceptionnellement élevé de facturation au 1er trimestre 2019 et dont les livraisons de cette fin de trimestre ont été reportées, conséquence de la crise sanitaire sur les flux de marchandises internationaux.

Actia Group anticipe un impact important de la pandémie avec une baisse de chiffre d’affaires de l’ordre de 25% sur l’année 2020. Le groupe met en œuvre les mesures nécessaires pour protéger ses ressources financières et adapter ses programmes de développement afin de poursuivre sa stratégie de croissance dans les années à venir.

L’épidémie mondiale de Covid-19 restreint les opérations du groupe et l’activité des clients et fournisseurs. Après un mois d’avril quasiment à l’arrêt, les différentes sociétés du groupe reprennent progressivement leurs activités sur site tout en maintenant du télétravail, afin de respecter les règles sanitaires. A ce jour, l’estimation de la baisse du chiffre d’affaires due à la crise sanitaire est de l’ordre de 25% par rapport à 2019 alors que le groupe anticipait, avant la pandémie, une croissance modérée. Des mesures d’économie sont mises en place, en particulier dans le domaine de la R&D la priorité est donnée aux programmes de développement de produits clients, sans entamer la capacité d’innovation à moyen terme. L’appel à des ressources extérieures au groupe sera réduit au maximum. En parallèle, les aides gouvernementales sont activées mais ne pourront pas compenser la baisse d’activité qui engendrera des pertes sur l’exercice. La crise sanitaire génèrera une dette supplémentaire sur l’exercice.

A début mai 2020, 60% des effectifs du groupe en France sont opérationnels (30% sur site et 30% en télétravail), 15% des salariés étant en chômage partiel, le restant des équipes étant des personnes dites à risque, gardant des enfants ou en arrêt « classique ». À l’international, les sites redémarrent progressivement en fonction des contraintes locales. Le groupe, largement diversifié et internationalisé, déclare privilégier les études et développements sur les contrats signés ou en cours de signature, et les projets de R&D les plus porteurs, afin de préparer la sortie de crise dans les meilleures conditions et bénéficier de son positionnement sur les marchés de la mobilité et des Télécoms dont le potentiel à long-terme reste intact.

Le groupe Actia est une ETI familiale créée en 1986. Le métier d’Actia est de concevoir et de fabriquer une électronique au service de la gestion des systèmes dans les domaines particulièrement exigeants de l’automobile, du ferroviaire, de l’aéronautique, du spatial, de la défense, de l’énergie et des télécommunications.

En 2019, Actia Group a réalisé un chiffre d’affaires de 520,4 M€, avec plus de 3800 collaborateurs dans le monde dont plus de 1000 ingénieurs et techniciens au service de la R&D. Implanté dans 16 pays, Actia consacre normalement chaque année 14 à 17% de son CA à la R&D.