Sélectionner une page

Ambarella booste les performances des caméras couleur en vision nocturne

Ambarella booste les performances des caméras couleur en vision nocturne

Le dernier processeur d’image avec IA intégrée (AISP) du Californien améliore d’un facteur 10 à 100 les performances des caméras couleur dans des environnements très peu lumineux, en particulier dans les applications de vidéosurveillance et de contrôle du trafic routier.

Spécialiste des solutions de vision avec intelligence artificielle intégrée, Ambarella a une nouvelle fois fait la démonstration de son expertise dans ce domaine lors du CES de Las Vegas qui ferme ses portes aujourd’hui. Après le lancement il y a quelques mois de ses SoC (System-on-Chip) CV5S et CV52S destinés, entre autres, aux caméras de surveillance multi-capteurs et de précision, le Californien annonce le développement d’un nouveau processeur d’images à IA intégrée (AISP, Artificial Intelligence Image Signal Processor) dédié, cette fois, à l’amélioration des performances des caméras couleur en environnement très peu lumineux.

Exploitant l’architecture CVflow de l’Américain, le nouveau processeur d’images d’Ambarella utilise en effet des réseaux neuronaux pour améliorer le traitement des images couleur à des niveaux de luminosité très bas, améliorant d’un facteur 10 à 100 les performances des solutions existantes dans ce domaine, selon la société. Avec à la clé, une reproduction des couleurs plus fidèle à la réalité, ainsi qu’une plage dynamique supérieure pour un traitement HDR (High Dynamic Range).

Fonctionnant sur les SoC CV2 de l’Américain lors du CES cette semaine, le nouvel AISP d’Ambarella sera disponible dans l’ensemble de son portefeuille de SoC CVflow, à des résolutions allant jusqu’à 4K. Les applications de cette technologie englobent tous les marchés où le traitement d’image à basse luminosité et HDR est essentiel. On pense notamment aux caméras de sécurité ou de surveillance du trafic automobile, pour lesquelles la vision nocturne en couleur est un point clé pour mieux identifier un individu ou un véhicule.

La solution proposée par Ambarella relève ce défi, tout en maîtrisant les coûts, selon les dires de l’Américain. En effet, le traitement AISP se fait en parallèle d’autres applications d’IA de niveau supérieur fonctionnant sur le moteur CVflow AI d’Ambarella, afin de permettre aux clients de construire leur nouvelle génération de caméras avec à la fois une qualité visuelle supérieure et des algorithmes d’IA plus précis, tout en respectant les faibles budgets énergétiques requis par les petits systèmes embarqués, précise l’entreprise.
Ces AISP devraient être disponibles en cours d’année.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This