A l’occasion de la publication de ses résultats annuels, le groupe de sous-traitance Cofidur a fait le point sur l’évolution de la crise sanitaire, qui a conduit la société Cofidur EMS à mettre en place les mesures appropriées permettant de limiter l’expansion du Covid-19 et d’assurer la sécurité de ses équipes et de s’adapter à la demande de ses clients.

Ces derniers jours la plupart des clients ont informé la société soit de leur fermeture purement et simplement le temps de cette crise, à défaut de leur fonctionnement partiel très limité. A de rares exceptions, il est demandé formellement de ne plus livrer les productions commandées et de les reporter ultérieurement.

A ce jour, le constat est un niveau de charge très faible en mars, pratiquement inexistant en avril. En revanche, Cofidur prévoit un redémarrage progressif à partir de début mai.

Les sites de Laval et Périgueux sont donc pratiquement à l’arrêt, seules subsistent quelques rares productions pour satisfaire la demande de clients stratégiques et la société met en place les mesures adaptées à cette baisse d’activité (prise de congés, chômage partiel, etc…) ainsi que celles permettant de limiter l’impact sur la trésorerie (report des charges sociales, des échéances bancaires, etc.)

Compte tenu de cette hypothèse, le premier semestre 2020 sera forcément en retrait significatif par rapport à 2019. Pour autant, le niveau de trésorerie actuel de la société permet à Cofidur de rester confiant pour aborder le second semestre.

Un bénéfice net de 1,22 M€ en 2019

Le conseil d’administration de Cofidur a arrêté hier les comptes de l’exercice clos le 31/12/2019. Le chiffre d’affaires consolidé de l’exercice 2019 ressort à 68,2 M€, le résultat d’exploitation à +1,7 M€ et le résultat net à +1,22 M€, soit 31,59 € par action, contre 84,47 € pour l’exercice précédent. Cofidur rappelle que la contribution dans le chiffre d’affaires de l’unité de Cherbourg, dont l’activité a été vendue au 1er novembre 2018, a représenté 10,6 M€ sur l’exercice 2018 et 18,5 M€ sur l’exercice 2017.