Thales a publié ce matin ses prises de commandes et son chiffre d’affaires au 30 septembre 2019. Pour le seul troisième trimestre, ses prises de commandes ont chuté de 14%, à 3,45 milliards d’euros sur une base comparable (+10% en données publiées), pour un chiffre d’affaires stable (+0,9%, à 4,22 milliards d’euros).

Sur les neuf premiers mois de 2019, les prises de commandes de Thales s’élèvent ainsi à 10 445 M€, en baisse de 6% à périmètre et taux de change constants par rapport aux neuf premiers mois de 2018 (+10% en données publiées).

A 2625 M€ contre 3044 M€ sur les neuf premiers mois de 2018, les prises de commandes du secteur Aérospatial restent affectées par la faiblesse du marché spatial commercial. Les prises de commandes du secteur Transport s’élèvent à 868 M€, en baisse de 32% par rapport aux 9 premiers mois de 2018, qui avaient enregistrés plusieurs contrats significatifs. Les prises de commandes dans le secteur Défense & Sécurité s’élèvent à 5270 M€ contre 4998 M€ sur les neuf premiers mois de 2018 (+7% en variation organique). Ce secteur bénéficie d’une bonne dynamique dans de nombreuses activités : systèmes pour avions de combat, systèmes et services pour navires militaires, produits de radiocommunications, infrastructures systèmes et réseaux, etc. A 1621 M€, les prises de commandes du secteur Identité & Sécurité Numériques sont très proches du chiffre d’affaires, la majorité des activités de ce secteur opérant sur des cycles courts.

Le chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’année 2019 s’établit à 12 410 M€, contre 10 873 M€ sur les neuf premiers mois de 2018, en hausse de 14,1% après intégration de Gemalto. Le chiffre d’affaires est stable (+0,0%) à périmètre et taux de change constants, le recul du chiffre d’affaires dans les secteurs Aérospatial et Transport masquant la solide dynamique dans le secteur Défense & Sécurité.

Dans le secteur Aérospatial, le chiffre d’affaires atteint 3787 M€, en baisse de 5,6% par rapport aux neuf premiers mois de 2018 (-6,8% à périmètre et taux de change constants). Cette baisse du chiffre d’affaires est concentrée dans le Spatial, l’ensemble des activités d’Avionique s’inscrivant en croissance organique. Elle reflète l’attentisme prolongé des clients sur le marché des satellites de télécommunications commerciaux combiné à la livraison des derniers satellites de la constellation Iridium et à la fin de certains projets militaires. Cette situation s’est poursuivie au 3e trimestre, se traduisant par des commandes plus faibles que prévues et qui ne contribueront donc que faiblement au chiffre d’affaires du 4e trimestre. Ce contexte continuera de peser sur le chiffre d’affaires spatial au quatrième trimestre et en 2020, et devrait ainsi se traduire par une baisse de l’ordre de 13% sur l’ensemble de l’année 2019, puis dans une proportion plus réduite en 2020.

Le secteur Transport enregistre un chiffre d’affaires de 1268 M€, en baisse de 7,6% par rapport aux neuf premiers mois de 2018 (après une hausse de 21,1% à périmètre et taux de change constants sur les neuf premiers mois de 2018). Cette baisse résulte principalement d’effets de phasage sur les grands contrats de signalisation ferroviaire urbaine, en particulier à Doha (Qatar) et à Londres. Le chiffre d’affaires du secteur Défense & Sécurité atteint 5670 M€, en hausse de 6,6% par rapport aux neuf premiers mois de 2018 (+7,7% à périmètre et change constants). Ce secteur continue de bénéficier d’un large socle de croissance, tiré notamment par les solutions de protection de l’espace aérien, les systèmes d’optronique, l’électronique de missile, les systèmes pour avions de combat et navires militaires, et les radiocommunications militaires. A 1631 M€, le chiffre d’affaires du secteur Identité & Sécurité Numériques est en ligne avec l’objectif annuel (croissance organique de 0 à 2%). Comme au 2e trimestre, il continue d’intégrer une bonne dynamique dans les cartes de paiement EMV, l’impact négatif de la réorganisation des activités de HSM, et la poursuite de la baisse du chiffre d’affaires dans les cartes SIM traditionnelles.

« Le troisième trimestre 2019 s’inscrit dans la dynamique contrastée du premier semestre : le chiffre d’affaires enregistre une légère hausse à périmètre et taux de change constants, la croissance solide du secteur Défense & Sécurité compensant le ralentissement du marché spatial commercial et une base de comparaison élevée dans le Transport. Cette progression se retrouvera dans la croissance organique du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’année 2019, désormais attendue de l’ordre de 1% », commente Patrice Caine, p-dg de Thales.

Le groupe confirme également son objectif de prises de commandes sur l’année 2019, attendues légèrement supérieures à 18 milliards d’euros.

Voir la présentation détaillée de Thales