Sélectionner une page

Deux gros contrats pour Thales Alenia Space

Deux gros contrats pour Thales Alenia Space

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), annonce avoir signé avec l’Agence spatiale européenne (ESA) un contrat de 482 millions d’euros et dont la première tranche s’élève à 90 millions d’euros, pour la construction du satellite de surveillance de l’environnement ROSE-L (Radar Observation System for Europe in L-band), dans le cadre du programme européen Copernicus.

Thales Alenia Space sera le maître d’œuvre de ce programme, avec Airbus Defence and Space comme partenaire principal pour l’instrument radar.  Airbus Defence and Space, à Friedrichshafen (Allemagne), dirigera un consortium industriel pour l’instrument radar impliquant des entreprises de neuf pays pour la réalisation du projet. Le contrat, attribué à Airbus par Thales Alenia Space s’élève à environ 190 millions d’euros.

La mission Copernicus ROSE-L, dont le lancement est prévu en juillet 2027, transportera un instrument radar à synthèse d’ouverture à réseau phasé actif. Depuis son orbite polaire de 690 km, ROSE-L permettra de surveiller jour et nuit les terres, les océans et la glace, en offrant des images plus fréquentes à haute résolution spatiale et à haute sensibilité. Il utilisera des techniques radar avancées, notamment la polarimétrie et l’interférométrie, pour créer ses produits de données. L’antenne radar sera la plus grande antenne plane jamais construite, mesurant 11 mètres sur 3,6 mètres, soit à peu près la taille de 10 tables de ping-pong. Le satellite aura une masse de 2060 kg au lancement et sera positionné à une altitude de 700 km.

Pendant ses 7,5 ans de vie, la mission ROSE-L répondra aux besoins de nombreux utilisateurs, dont les services de surveillance des terres et de gestion des urgences Copernicus de l’Union Européenne. Copernicus es un programme d’observation de la Terre placé sous l’égide de la Commission européenne, l’Agence spatiale européenne (ESA) assurant la coordination et la gestion de la composante spatiale. Il fournit la série des satellites Sentinel ainsi que des données d’observation de la Terre pour la protection de l’environnement, la surveillance du climat, l’évaluation des catastrophes naturelles et d’autres missions sociétales.

Thales Alenia Space en Belgique est responsable de l’unité de contrôle et de distribution de puissance (PCDU) ainsi que l’assemblage des cellules photovoltaïques des panneaux solaires, Thales Alenia Space en Suisse fournira les caméras de surveillance et Thales Alenia Space en Espagne l’assemblage de l’émetteur en bande Ka et le boîtier déporté d’interface gestion bord (RIU), tandis que Leonardo fournira les senseurs d’étoiles.

167 millions d’euros pour le développement du système de transport Space Rider

Par ailleurs, Thales Alenia Space et Avio, en tant que co-contractant, ont signé un contrat avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA) portant sur le développement du système de transport automatisé et réutilisable Space Rider, conçu pour être lancé par le nouveau lanceur léger Vega C et déployé en orbite basse. La valeur totale du contrat est de 167 millions d’euros.

Space Rider doit offrir à l’Europe son propre système de transport spatial entièrement autonome et réutilisable pour des missions non habitées et un accès « aller-retour » régulier à l’orbite basse. Le système Space Rider, dont le lancement est prévu en 2023 à bord d’un lanceur léger Vega C, affiche une longueur de 9,7 m, une masse au lancement de 2430 kg et une capacité d’emport de 600 kg de charge utile dans une soute de 1,2 m3. Ce véhicule de rentrée atmosphérique atteindra la vitesse de Mach 28 à 90 km d’altitude et pourra supporter une température maximale de plus de 1400 °C au niveau de la pointe avant. Un parachute subsonique s’ouvrira à 16 km d’altitude à environ Mach 0,73, afin de freiner le véhicule jusqu’à 50 m/s. La phase finale de descente s’effectuera à l’aide d’une aile parachute (parafoil) qui assurera à la fois la gestion de l’énergie cinétique et l’aérofreinage lors de l’arrondi pour limiter la course à l’atterrissage.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This