Sélectionner une page

Foxconn entre sur le marché des semiconducteurs

Foxconn entre sur le marché des semiconducteurs

Le Taïwanais Hon Hai Technology Group (« Foxconn »), premier sous-traitant mondial en électronique, a signé le 5 août un accord avec son compatriote Macronix International, pour lui racheter une unité de production de semiconducteurs sur tranches de 150 mm de diamètre, afin de faire son entrée sur le marché des semiconducteurs, en technologie SiC notamment.

Le fabricant de mémoires non volatiles va céder cette usine implantée dans le parc scientifique de Hsinchu pour 2,52 milliards de dollars taïwanais (90 M$). La transaction devrait être finalisée d’ici la fin 2021.

« L’acquisition de l’unité de fabrication sur tranches de 6 pouces dans le parc scientifique de Hsinchu marque officiellement l’entrée de Foxconn dans la fabrication et le développement de semiconducteurs à large bande interdite, en particulier le SiC, ouvrant la voie à un engagement à long terme dans le développement de semiconducteurs. La fabrication de composants SiC est conforme à la stratégie 3+3 de Foxconn (véhicule électrique, santé numérique, robotique + IA, semiconducteur, communication avancée) », a déclaré Young Liu, p-dg de Foxconn. Le Taïwanais y produira des transistors Mosfet SiC, un composant important pour le véhicule électrique, un débouché qui occupe la pole position dans la stratégie 3+3 de Foxconn. « L’usine abritera le siège social de l’activité semiconducteurs de Foxconn, permettant un partenariat plus étroit avec les sociétés de semiconducteurs basées dans le parc scientifique de Hsinchu », a poursuivi le dirigeant.

En plus de fabriquer des circuits de puissance Mosfet SiC, Foxconn a confirmé qu’il fabriquera également des mems sur silicium, afin d’atteindre ses objectifs stratégiques en matière de développement de semiconducteurs pour les véhicules électriques et la santé numérique.

De son côté, Macronix se concentrera sur la production de mémoires flash NAND et NOR sur tranches de 300 mm de diamètre.

« Macronix est heureux de voir que cette usine continuera d’apporter sa contribution à Taïwan alors que Foxconn s’engage à ce qu’elle soit utilisée comme une base importante afin de renforcer son plan de développement de semiconducteurs et de répondre à la demande de véhicules électriques. Considérant que Foxconn progresse pour prendre la tête du marché mondial de l’électronique automobile, une collaboration plus étroite entre Macronix et Foxconn peut être anticipée dans un proche avenir », a déclaré Miin Wu, CEO de Macronix.

Une société commune en préparation dans les moteurs électriques avec Nidec

Parallèlement, Hon Hai Technology Group a annoncé le 21 juillet avoir entamé des discussions sur la création d’une co-entreprise à Taïwan avec le Japonais Nidec. La coentreprise aura son siège à Taïwan et sera établie d’ici 2022. Son activité portera sur le développement, la production et la vente de moteurs de traction et de divers produits liés aux moteurs pour le véhicule électrique. La coentreprise vise à assurer un approvisionnement stable en moteurs automobiles pour Hon Hai, et à élargir les opportunités de vente de nouveaux marchés et clients pour Nidec.

Hon Hai veut se rendre incontournable dans la production de voitures électriques

Au cours des dernières années, des entreprises technologiques, telles que Foxconn, ont tenté de manière agressive de se tailler une place dans l’industrie automobile de l’Asie-Pacifique avec leurs produits et services dans le segment des véhicules électriques, analyse GlobalData. Avec le lancement de sa plateforme logicielle et matérielle ouverte pour véhicules électriques « MIH », Foxconn vise à devenir l’Android de l’industrie des véhicules électriques et à proposer la fabrication de divers véhicules électriques pour des tiers sur sa plate-forme évolutive et personnalisable. Il s’est associé à des constructeurs automobiles clés à cet égard, notamment Geely, Byton, Stellantis et Fisker. En outre, il vise également à lancer sa propre marque de véhicules électriques et à fournir du matériel et des logiciels clés pour les véhicules électriques, détaille le cabinet d’études.

« Les entreprises technologiques telles que Foxconn qui envahissent le secteur des véhicules électriques devraient être une préoccupation majeure pour les constructeurs automobiles traditionnels. Les capacités de fabrication, les racines profondes dans l’industrie électronique et les chaînes d’approvisionnement sont autant d’atouts pour Foxconn pour fabriquer un véhicule électrique et concurrencer les marques établies », souligne Bakar Sadik Agwan, analyste automobile senior chez GlobalData.

« Foxconn gère une chaîne d’approvisionnement complète « verticalement intégrée » dans l’industrie électronique. Cela garantira un approvisionnement adéquat pour ses futurs véhicules électriques. Il a également investi dans des fabricants de batteries développant les batteries à semiconducteurs de nouvelle génération qu’il compte commercialiser d’ici 2024. Celles-ci offriront à Foxconn des avantages concurrentiels importants par rapport aux autres constructeurs automobiles. Cependant, Foxconn est relativement nouveau sur le marché des véhicules électriques, tandis que les équipementiers traditionnels explorent le domaine depuis près de deux décennies et possèdent une forte valeur de marque », poursuit l’analyste.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This