SiPearl, start-up qui développe un microprocesseur destiné à équiper le supercalculateur exascale européen, annonce la nomination de Frédéric Hannoyer en tant que directeur général.

Il est en charge de la bonne exécution de la stratégie de la société avec ses partenariats technologiques et industriels pour accompagner le succès du projet de conception et de lancement de la première génération du microprocesseur dédiée aux applications de calcul haute performance qui sortira en 2022.

Frédéric Hannoyer (48 ans, Ecole Polytechnique Corps des Ponts, Master of Science du Massachusetts Institute of Technology MIT) a mené sa carrière en France et aux Etats Unis dans le secteur de l’électronique et des semiconducteurs (Eolane, STMicroelectronics, Sigma Designs) ainsi que dans le secteur des applications logicielles et de l’ingénierie (Tenfold, Honeywell Aerospace). Avant de rejoindre SiPearl, il faisait partie du comité exécutif du fabricant français de cartes électroniques Eolane, dirigeant de l’activité de services de conception et de la R&D du groupe ainsi que de sa division produit dédiée aux marchés de l’Internet des Objets. Auparavant, Frédéric Hannoyer avait occupé pendant 14 ans différents postes stratégiques au sein du groupe STMicroelectronics, notamment pour les marchés de la cybersécurité, des cœurs de réseau, du multimédia et de la connectivité.

Créée par Philippe Notton, SiPearl est une société franco-allemande qui doit donner corps au projet de l’European Processor Initiative (EPI) en concevant le microprocesseur à forte puissance de calcul et basse consommation destiné au supercalculateur exascale européen. Cette nouvelle génération de microprocesseurs vise à assurer la souveraineté technologique de l’Europe sur les marchés stratégiques du calcul haute performance, de l’intelligence artificielle et de la mobilité connectée.

SiPearl développera et commercialisera son offre en étroite collaboration avec ses 26 partenaires de l’EPI – communauté scientifique, centres de supercalcul, grands industriels de l’informatique, l’électronique et l’automobile – qui sont ses parties prenantes et futurs clients.