Sélectionner une page

Intel et l’Espagne investissent 400 M€ dans la R&D de microprocesseurs open source RISC-V

Intel et l’Espagne investissent 400 M€ dans la R&D de microprocesseurs open source RISC-V

Le gouvernement espagnol et Intel prévoient d’investir jusqu’à 400 millions d’euros sur 10 ans pour mettre en place un nouveau laboratoire commun avec le Barcelona Supercomputing Center – Centro Nacional de Supercomputación (BSC-CNS). L’un des principaux objectifs sera de concevoir des microprocesseurs avec une technologie basée sur l’architecture ouverte RISC-V, pour leur utilisation dans les futurs supercalculateurs zettascale.

Les supercalculateurs Zettascale visent le franchissement de la barrière des 1021 opérations par seconde, 1000 fois plus rapides que les supercalculateurs les plus puissants d’aujourd’hui.

Ce laboratoire commun aidera l’Europe à devenir autonome dans ces types de puces qui peuvent être utilisées dans la conception de voitures autonomes ou de dispositifs pour des applications d’intelligence artificielle. L’annonce a été faite lors de la plus grande conférence européenne sur le calcul haute performance (HPC), qui s’est déroulée à Hambourg, en Allemagne. Ce laboratoire commun recevra jusqu’à 400 millions d’euros d’investissements sur 10 ans. Ces fonds proviendront d’Intel et du gouvernement espagnol via PERTE Chip dans le cadre du plan de relance, de transformation et de résilience (voir notre article).

« Nous sommes très heureux qu’Intel ait choisi BSC pour créer ensemble un laboratoire de recherche qui sera un leader mondial dans la conception de puces. L’un des objectifs sera que les futurs supercalculateurs européens, comme le MareNostrum 6 d’ici 5 ans, et bien d’autres dans le monde, intègrent la technologie développée dans ce laboratoire », a déclaré Mateo Valero, directeur du BSC-CNS.

« Le calcul haute performance est la clé pour résoudre les problèmes les plus difficiles au monde et chez Intel, nous avons un objectif ambitieux de passer à l’ère zettascale pour le HPC. Le Barcelona Supercomputing Center partage notre vision, avec un accent égal sur la durabilité et une approche ouverte. Nous sommes ravis de nous associer avec eux pour nous lancer dans cette aventure », a ajouté Jeff McVeigh, vice-président et directeur général du Super Compute Group chez Intel.

L’Europe est à ce jour dépendante des microprocesseurs pour supercalculateurs, qui sont pour la plupart conçues et commercialisées par des entreprises américaines et fabriquées dans des pays comme Taïwan et la Corée du Sud. L’objectif du laboratoire commun sera la conception de puces à très hautes performances qui seront pour des supercalculateurs, des voitures autonomes et des dispositifs pour des applications d’intelligence artificielle.

La conception de l’architecture open-source RISC-V a commencé en 2010 à l’UC Berkeley en raison de la nécessité de réduire la complexité croissante des répertoires d’instructions des microprocesseurs et de limiter la forte dépendance vis-à-vis des pays tiers.

Les nouveaux processeurs conçus par le laboratoire commun BSC-CNS et Intel piloteront le développement de nouvelles technologies telles que les ordinateurs zettascale du futur. Ces supercalculateurs franchiront la barrière des 1021 opérations par seconde, 1000 fois plus rapides que les supercalculateurs les plus puissants d’aujourd’hui. Les supercalculateurs Zettascale permettront ainsi de résoudre des problèmes aujourd’hui impensables ou difficiles à résoudre. Par exemple, ils seront la clé de la création de jumeaux numériques de la Terre qui simulent des modèles climatiques avec une grande précision pour explorer l’impact du réchauffement climatique ; des jumeaux numériques du corps humain, qui aideront à prévenir et à traiter des maladies telles que le cancer ; savoir si les modèles de l’univers que nous utilisons actuellement sont corrects ; et fournir des réponses à des questions fondamentales telles que la contraction ou l’expansion de l’univers.

Le laboratoire commun devrait créer 300 nouveaux emplois hautement qualifiés et sera un pôle d’innovation qui attirera de nouveaux investissements internationaux. Le laboratoire sera situé sur le campus nord de l’Université Polytechnique de Catalogne, où se trouvent également les installations du BSC-CNS. La collaboration de BSC-CNS avec Intel a débuté en 2011. Depuis lors, les deux organisations ont travaillé de concert pour accélérer la recherche et le développement dans le calcul haute performance.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This