La FIEEC et le ZVEI publient ce matin un communiqué commun qui appelle à une mise en œuvre rapide d’une politique d’investissement européenne ambitieuse dans les technologies du futur, focalisée sur l’écologie et la transformation numérique.

Les deux organisations professionnelles considèrent que les propositions de la Commission européenne pour un plan de relance de l’UE sont positives. Une stratégie industrielle durable est désormais cruciale pour se remettre rapidement sur les rails et renforcer l’économie. Cependant, les deux associations de l’industrie électrique et électronique française et allemande demandent que le plan soit mis en œuvre rapidement.

La reprise devrait se concentrer sur des investissements ambitieux dans les technologies futures. « Le Green Deal est la bonne approche pour cela. Il y a un grand besoin d’investissement dans tous les secteurs liés au climat, mais surtout dans la mobilité et les bâtiments », a déclaré Wolfgang Weber, président du conseil d’administration du ZVEI. En termes de politique industrielle, le Green Deal a également un grand potentiel en tant que future stratégie d’exportation pour l’Europe – les technologies vertes « made in Europe » – et peut ainsi devenir un modèle pour une économie durable en dehors de l’Europe.

En outre, la numérisation et le développement d’un marché unique numérique européen doivent être accélérés afin de créer une économie européenne des données forte et compétitive. L’industrie électrique et électronique permet la création d’écosystèmes européens et fournit des solutions dans tous les secteurs – notamment la fibre optique, l’utilisation de la technologie 5G en particulier pour la production industrielle et l’expansion des infrastructures d’électromobilité et des réseaux électriques européens, soulignent les deux associations.

Les chaînes de valeur stratégiques restent des instruments clés pour accompagner le développement de nos industries en Europe et la surveillance du marché devrait être renforcée afin de lutter contre les produits non conformes et contrefaits garantissant ainsi la sécurité des consommateurs et des conditions de concurrence équitables entre tous les acteurs, demandent en cœur le ZVEI et la FIEEC.

« La période que nous traversons, loin d’ébranler la détermination de nos entreprises, renforce notre conviction qu’il faut accompagner les profonds changements sociétaux en cours. Télétravail, transformation des outils de production et des bâtiments, vieillissement de la population… Les derniers mois ont montré que nous devons accélérer – avec la forte coopération et le soutien des institutions européennes – la construction d’infrastructures numériques et énergétiques robustes permettant d’améliorer la vie des citoyens, des entreprises et de l’administration », commente Benoît Lavigne, délégué général de la FIEEC.

« La réussite des transformations verte et numérique constitue le passage obligé pour faire de l’Europe un site attractif pour l’innovation et les investissements dans le futur et créer une croissance durable », ajoute Wolfgang Weber.

Y’a plus qu’à…