L’information géospatiale 3D constitue un enjeu majeur pour de nombreux secteurs d’activité tels que le véhicule autonome, l’intelligence économique ou encore l’aménagement urbain. Afin de se doter d’une filière à la pointe des nouvelles technologies dans ce domaine, la France vient de lancer le projet AI4GEO.

Portant sur le développement d’une solution de production d’information géospatiale 3D automatique, ce projet, représentant un investissement de 30 millions d’euros sur 4 ans, est financé à hauteur de 13,5 millions d’euros par le Programme d’Investissements d’Avenir, piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) et opéré par Bpifrance.

Le consortium AI4GEO est coordonné par CS Group. Expert dans la mise en œuvre de solutions Big Data et Cloud, CS sera en charge du développement de la plateforme. Le CNES, l’IGN, et l’ONERA apporteront leurs données, savoir-faire et compétences en intelligence artificielle et traitement des données géospatiales pour la production d’information 3D sémantique. Ils assureront le lien avec les PME concernées. Les industriels traiteront les sujets suivants : cartographie 3D urbaine pour Airbus Defence and Space, environnement pour CLS, plateforme de développement R&D pour CS Group, transport autonome pour GEOSAT, intelligence économique pour QuantCube et moteur de recherche 3D pour Qwant.

L’information géospatiale 3D pourra être utilisée par de nombreux secteurs d’activité en plein essor, tels que le véhicule autonome, l’intelligence économique ou encore l’aménagement urbain. La disponibilité de volumes considérables de données d’imagerie par satellite, complétées par des données aéroportées ou in situ, rend désormais possible cette production 3D à grande échelle. Les nouvelles technologies d’intelligence artificielle et de Big Data permettront de garantir un niveau de qualité maîtrisé.

Le projet AI4GEO vise à développer une solution de production d’information géospatiale 3D automatique et à mettre en place de nouveaux services à valeur ajoutée, en utilisant des méthodes innovantes et adaptées à l’imagerie 3D. Il vise à renforcer l’autonomie française dans le domaine, à créer des leaders sur de nouveaux marchés, à faciliter l’accès des PME à ces technologies et à permettre la création de nouveaux emplois qualifiés.

D’une durée de 4 ans, le projet est structuré autour de 2 axes :

  • Développement d’un ensemble de briques technologiques permettant la production automatique de cartographies 3D qualifiées et de couches d’information additionnelles (objets 3D et sémantique associée).
  • Adaptation de ces briques technologiques à différents services : cartographie 3D sémantique des villes, indicateurs macroéconomiques, aide à la décision pour la gestion de l’eau, transport autonome, moteur de recherche grand public et plateforme IT (technologies de l’information).

Le projet est labélisé par les pôles de compétitivité Aerospace Valley, Cap Digital et Finance Innovation.