Compte tenu de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur la chaîne d’approvisionnement des smartphones, TrendForce révise à la baisse sa prévision de production de smartphones pour le 1er trimestre. Le cabinet d’études taïwanais prévoit désormais une chute de 12% de la production au 1er trimestre par rapport aux trois premiers mois de 2018, à 275 millions d’unités, soit le niveau le plus bas depuis cinq ans.

La toute dernière enquête de TrendForce révèle en effet que plusieurs facteurs ont affecté négativement la production de smartphones : premièrement, la nature à forte intensité de main-d’œuvre de l’industrie des smartphones ; deuxièmement, le retard décrété par la Chine dans la reprise du travail jusqu’au 10 février et le contrôle des déplacements de la population. S’y ajoute la diminution de l’envie d’achat de smartphones du public.

Un retard dans la reprise du travail et des incertitudes dans les retours des employés entraîneront un report de la livraison mensuelle des composants clés, affectant ainsi la progression de la production des smartphones, commente TrendForce. Fort heureusement, les premiers trimestres ont toujours été des saisons faibles pour la production de smartphones. De plus, les fabricants maintiennent généralement un niveau de stocks conséquent avant le nouvel an chinois. Dans ce contexte, l’épidémie ne devrait pas provoquer une interruption immédiate de la chaîne d’approvisionnement, une fois que le travail reprendra dans les usines d’assemblages de smartphones. Les développements futurs dépendront du statut de reprise du travail des chaînes d’approvisionnement en amont et de l’importation/exportation de marchandises par les douanes. En particulier, la pénurie de composants actifs/passifs et de modules d’imageurs, qui a commencé avant même le Nouvel An chinois, aggravera le problème de la pénurie de composants pour smartphones en raison de leur faible niveau de stock ou de la forte intensité de main-d’œuvre, analyse le cabinet d’études.

Sur les six premières marques de smartphones au monde, le leader du marché Samsung a concentré sa principale base de production au Vietnam ; en outre, les smartphones du géant coréen ne représentent que 2% du marché intérieur chinois. En conséquence, Samsung est le moins exposé à l’épidémie, mais comme il s’approvisionne en composants en Chine, les prévisions de production de Samsung pour le 1er trimestre ont néanmoins été réduites de 3% par rapport aux prévisions précédentes de TrendForce, évaluées désormais à 71,5 millions d’unités.

Huawei, qui se classe au deuxième rang en termes de volume de production trimestriel, a été contraint de réduire ses ventes à l’étranger. Passant à un modèle commercial fortement axé sur le marché chinois, Huawei a subi des pertes importantes en raison de la stagnation des chiffres de vente du Nouvel An chinois. En raison de pertes sur les marchés nationaux et étrangers, Huawei devrait produire 42,5 millions d’unités au 1er trimestre, une baisse de 15% par rapport aux prévisions initiales.

Apple a pris des dispositions pour que ses employés travaillent à domicile afin de réduire les risques d’infection, mais cela a pour effet secondaire de ralentir le développement de nouveaux iPhones pour le second semestre 2020, la certification de nouveaux composants étant presque à l’arrêt. À court terme, Apple fait face à des incertitudes dans la reprise du travail de sa main-d’œuvre, et certains composants clés impliqués dans la production de nouveaux iPhones ne peuvent pas être correctement livrés. Ces revers réduisent la prévision de production d’iPhone au 1er trimestre d’environ 10%, de 45,5 millions à 41 millions d’unités.

Dans l’ensemble, l’impact de l’épidémie de coronavirus a entraîné une révision à la baisse des perspectives de production de smartphones au 1er trimestre, tandis que les chiffres du deuxième trimestre dépendront de l’état du contrôle de l’épidémie ainsi que du degré de récupération de la chaîne d’approvisionnement. En termes de perspectives annuelles, TrendForce estime que la plupart de la demande est reportée plutôt qu’annulée et n’a donc pas une perspective trop pessimiste envers la production de smartphones en 2020.

Mais selon DigiTimes, le fabricant de semiconducteurs taïwanais MediaTek aurait révisé à la baisse sa projection de 2020 pour les livraisons mondiales de combinés 5G à 170-200 millions d’unités, contre une prévision initiale de plus de 200 millions en raison de l’épidémie de coronavirus, le marché chinois absorbant 100 à 120 millions unités, soit une part de marché mondiale de plus de 60%.

L’épidémie de Coronavirus remettra-t-elle en cause les positions acquises en 2019 ? (source: Informa Tech)