L’équipementier technologique Lacroix Group a réalisé un chiffre d’affaires de 125,4 M€ sur le premier trimestre 2019-2020 (du 1er octobre au 31 décembre 2019), en progression de 7,6% par rapport à la même période de l’exercice précédent. À périmètre constant, la croissance s’établit à 3,3%. L’activité Lacroix Electronics enregistre un chiffre d’affaires de 79,9 M€, en hausse de 5,8%, comparée à une baisse de 5% sur la même période en 2018-2019.

Ce retour à la croissance de l’activité en sous-traitance électronique s’explique par l’amélioration observée en Pologne, avec un rebond de la demande de produits électroniques embarqués pour l’automobile. L’activité bénéficie également du retour à des conditions opérationnelles normales sur le site tunisien, après l’incendie qui avait pénalisé la production en 2019.

Au-delà de l’évolution favorable de l’activité, le début d’année a été marqué par une avancée significative sur le projet Symbiose en vue du lancement d’ici à fin 2021 d’une usine digitalisée, connectée, automatisée et respectueuse de l’environnement. Dans ce contexte, Lacroix Group a annoncé début février un partenariat avec le fonds SPI (Sociétés de Projets Industriels), géré par Bpifrance, portant sur la création d’une société commune industrielle qui investira 25 M€ dans ce nouveau site de production 4.0 basé à Beaupréau-en-Mauges (49).

Le chiffre d’affaires de Lacroix City s’établit à 27,2 M€ contre 27,6 M€ au premier trimestre 2018-2019, en repli limité de 1,5%. Dans le prolongement des derniers mois, l’activité reste soutenue principalement par les équipements de gestion et de pilotage de l’éclairage public (+9,7% à 4,8 M€). Sur les ventes d’équipements de signalisation, la croissance reste au rendez-vous avec un chiffre d’affaires en hausse de 1,1% à 16,9 M€. Lacroix Environment réalise un chiffre d’affaires de 18,3 M€ en solide progression de 37,6% (+2,1% à périmètre constant).

Fort de ce bon début d’année, Lacroix Group confirme ses objectifs pour l’ensemble de l’exercice, à savoir une croissance de près de 7%, à comparer aux 2,8% réalisés en 2018-2019. Cette croissance permettrait au groupe d’atteindre un chiffre d’affaires de l’ordre de 515 M€. Le franchissement de ce cap historique des 500 M€ doit s’accompagner d’une nouvelle progression des résultats. Le groupe se fixe un objectif de résultat opérationnel courant supérieur à 21 M€. Le résultat opérationnel courant serait ainsi multiplié par 2,5 en 4 ans.