Le groupe Lacroix a présenté ce matin son plan stratégique Leadership 2025 qui nourrit l’ambition de devenir un leader international des solutions IoT industrielles et des équipements électroniques pour les applications critiques. L’ETI familiale compte ainsi changer de dimension d’ici 2025 atteignant alors 800 M€ de chiffre d’affaires avec une marge d’EBITDA d’environ 9%, à comparer aux 441 M€ réalisés en 2020 (proforma 12 mois) pour une marge de 5,9% en 2020. Cette ambition intègre les acquisitions qui pourraient être réalisées sur la période.

« Depuis 2016, notre groupe s’est engagé dans une transformation en profondeur qui lui aura notamment permis de renforcer ses expertises technologiques et de s’inscrire dans une trajectoire solide de croissance et de progression de ses résultats. Grâce à ces fondations, nous avons pu démontrer notre résilience face à la crise sans précédent qui a marqué l’année 2020. Nous sommes prêts à nous projeter à nouveau vers l’avenir, animés par des ambitions fortes qui porteront notre développement pour les cinq prochaines années. C’est tout le sens du plan Leadership 2025 qui doit nous permettre de bâtir un leader international des solutions d’IoT industriel et des équipements électroniques pour les applications critiques. La mobilisation de nos collaborateurs mais aussi l’adhésion de l’ensemble des parties prenantes seront des pièces maîtresses dans la réussite de cette aventure qui s’ouvre », annonce Vincent Bedouin, p-dg de Lacroix.

Avec son premier plan stratégique initié en 2016 et baptisé Ambition 2020, Lacroix s’est engagé dans un processus de transformation en profondeur avec l’ambition de s’imposer aux premiers rangs des acteurs des technologies connectées et du « Smart World ». En excluant l’année 2020 par son caractère exceptionnel, Lacroix considère que l’exécution de ce premier plan quinquennal aura été une réussite permettant de bâtir des bases solides pour le développement futur.

La création et le renforcement d’une fonction Recherche & Développement unifiée a été un point pivot dans le développement des expertises technologiques du groupe. Ce choix volontaire renforce le développement rapide des gammes d’équipements à forte valeur ajoutée conçues par les équipes internes.

Ces gammes ont ainsi contribué à hauteur de plus de 150 M€ au chiffre d’affaires en 2019, soit près du tiers de l’activité totale contre moins du quart en 2016. Sur la période 2016-2019, elles ont affiché une croissance annuelle d’environ 9% par an contre une progression d’environ 1% pour les autres activités.

Au cours des cinq dernières années, Lacroix a également démontré sa capacité d’acquisition et d’intégration avec sept opérations de croissance extermes, qui sont également venues renforcer les expertises technologiques et le rayonnement géographique du groupe. La transformation s’est également illustrée sur le terrain du capital humain, avec le développement d’un actionnariat salarié important, représenté par plus du tiers des collaborateurs et plus de 40% de nouveaux collaborateurs qui ont rejoint les équipes de management depuis 2016. Enfin, l’empreinte internationale a été étendue avec plus de 60% du chiffre d’affaires réalisé à l’International et des équipes déjà implantées dans 10 pays.

5 axes pour répondre aux défis technologiques du « Smart World »

Avec la conviction que la technologie doit contribuer à créer des environnements simples, durables et plus sûrs, Lacroix adopte avec le plan Leadership 2025 une nouvelle mission : permettre à ses clients de construire et de gérer des écosystèmes de vie plus intelligents grâce à des technologies connectées utiles, robustes et sécurisées.

A ce titre, la technologie est au cœur du nouveau plan. En effet, avec la généralisation de l’IoT et un nombre d’installations connectées attendu à près de 31 milliards d’unités dans le monde d’ici 2025, le groupe entend accélérer sa montée en puissance sur des solutions technologiques connectées à forte valeur ajoutée.

Pour réussir, Lacroix est positionné sur des marchés cibles confrontés à des enjeux sociétaux, environnementaux et règlementaires forts comme les nouvelles mobilités, le Smart Grid ou plus généralement la Smart City.

Dans ce contexte, le nouveau plan s’appuie sur 5 axes clés :

  1. Le renforcement du leadership technologique du groupe avec le développement de plateformes technologiques autour d’expertises de pointe comme la cybersécurité ou l’edge computing. Dans cette perspective, l’objectif fixé est de multiplier par deux les dépenses de R&D à plus de 5% du chiffre d’affaires total. Ce renforcement des ressources dédiées à l’innovation doit permettre porter la part des nouveaux produits (moins de 5 ans) à 50% du chiffre d’affaires avec une conception Lacroix.
  2. Le développement d’un leadership en matière d’efficience industrielle, reposant notamment sur les opportunités offertes par « l’Industrie 4.0 » avec un rôle accru de l’intelligence artificielle et de la robotisation, la digitalisation des flux, et l’application de méthodes de production ‘lean’. A l’instar de sa nouvelle usine électronique du futur française « Symbiose » qui sera livrée fin 2021, ces principes devront s’appliquer à 100% des sites industriels du groupe d’ici 2025.
  3. L’extension du rayonnement international, avec l’ambition de réaliser plus de 70% de l’activité totale hors de France d’ici 5 ans. Dans cette perspective, Lacroix entend, en particulier, renforcer ses positions en Allemagne et aux Etats-Unis.
  4. La réalisation d’acquisitions ciblées, visant notamment à renforcer les activités existantes à l’international, à prendre position sur des segments de marché complémentaires, ou à élargir l’offre ‘smart’ par l’intégration de nouvelles briques technologiques à forte valeur ajoutée.
  5. Enfin, l’amorçage de la transition d’un rôle d’équipementier à celui de fournisseur de solutions « end-to-end » à haute valeur ajoutée pour le « Smart World », avec le déploiement de nouveaux services générateurs à terme de revenus récurrents et leviers d’appréciation des marges.

L’exécution de la feuille de route établie dans le cadre du plan vise ainsi à permettre au groupe de s’imposer parmi les leaders globaux des solutions d’IoT industrielles et de l’équipement électronique pour les applications critiques.

Pour 2021, alors que le groupe s’est engagé dans la voie de la reprise, Lacroix est confiant dans sa capacité à afficher un chiffre d’affaires supérieur à 500 M€ associé à une marge d’EBITDA supérieure à 6,5%.