Le conseil d’administration de Jessica France a nommé Emmanuel Sabonnadière, directeur du CEA-Leti, à la présidence de l’association. Cette nomination se veut un signal fort pour le programme Cap’tronic et le CEA dans leurs missions respectives d’accompagnement et de diffusion technologique vers les PME.

Les actions communes (accompagnement, diffusion technologique…) entre le CEA, Cap’tronic et l’ensemble de la filière du CSF électronique devraient être renforcées grâce à cette nomination.

Emmanuel Sabonnadière assume les fonctions de directeur du CEA-Leti depuis novembre 2017, après avoir exercé un premier poste de directeur des partenariats industriels de la direction de la recherche technologique au CEA. Le CEA-Leti est le laboratoire d’électronique et des technologies de l’information du CEA à Grenoble qui accueille depuis sa création, en 1991, le siège de l’Association Jessica France, qui a en charge le déploiement du programme Cap’tronic.

« Cap’tronic est un programme d’accompagnement singulier, historique et le symbole d’une efficacité démontrée et reconnue parmi les dispositifs d’appui aux PME ». Ce sont ces atouts qui ont motivé Emmanuel Sabonnadière à prendre cette responsabilité, aux côtés de Sophie Rémont, directrice de l’expertise de Bpifrance et vice-présidente de l’association.

Le programme est dédié à la transformation numérique des produits, systèmes et process des start-up, PME et ETI grâce aux technologies de l’électronique connectée. Le programme répond ainsi aux défis de diffusion des technologies actuelles telles que l’IoT Industriel, l’IA embarquée, les CPS (systèmes Cyber Physiques), la cybersécurité ou la 5G. En place depuis plus de 25 ans, Cap’tronic. a une forte connaissance de l’écosystème national avec plus de 650 centres de compétences mobilisés ces 5 dernières années pour aider les entreprises françaises. Plus de 9400 entreprises ont été aidées sur les 5 dernières années grâce à l’intervention de 24 ingénieurs-conseils expérimentés sur tout le territoire.

« Je mets l’accent sur la responsabilité qui m’est confiée car Cap’tronic doit relever des défis de taille telles que la transformation du mode de financement de l’accompagnement des PME mais aussi la diffusion des technologies de demain qui me sont chères ainsi qu’au CEA, telle que l’IA embarquée. Ces défis doivent également s’inscrire dans un environnement en mouvance vers une industrie dite « du futur » », déclare Emmanuel Sabonnadière.

Fondée par le CEA et Bpifrance, et financée par le ministère de l’Économie et des Finances, l’association Jessica France est chargée de la mise en œuvre du programme Cap’tronic. Celui-ci a pour objectif d’aider les PME françaises, quel que soit leur secteur d’activité, à améliorer leur compétitivité grâce à l’intégration de solutions électroniques et de logiciel embarqué dans leurs produits et leur process de production.

Spécialistes en électronique et en logiciel embarqué, les ingénieurs Cap’tronic sont présents sur l’ensemble de la France. Ils mettent en place, en toute neutralité, les expertises adaptées au projet, à l’entreprise et au marché, afin de parvenir rapidement à une solution réaliste en termes de solution technologique, de délai et de coût.

Les interventions prennent la forme de séminaires techniques et marché, de formations et de conseils. L’aide de Cap’tronic peut prendre ensuite la forme d’expertises cofinancées par le programme (choix technologiques, mise au point du cahier des charges…) et d’accompagnement du projet.

Cap’tronic mobilise de nombreux experts venant de centres de compétences publics et privés en électronique et en logiciel embarqué. Ces centres sont des laboratoires universitaires, des écoles d’ingénieurs, des sociétés d’études électroniques du secteur privé. Chaque année, Cap’tronic aide 3 300 PME, tous secteurs confondus, à conquérir de nouvelles parts de marché en faisant de l’électronique et du logiciel embarqué le levier concurrentiel indispensable à leur croissance.