Sélectionner une page

Le marché des semiconducteurs risque de s’effondrer de 22% en 2023

Le marché des semiconducteurs risque de s’effondrer de 22% en 2023

Pour Malcolm Penn, président de Future Horizons, qui présentait hier à Londres ses prévisions révisées pour l’industrie des semiconducteurs, la cause est entendue : nous sommes bel et bien entrés dans le 17e cycle de baisse du marché des semiconducteurs et il sera le plus sévère depuis l’éclatement de la bulle Internet de 2000. Après une progression de 4% en 2022, les ventes mondiales de puces pourraient ainsi chuter de 22% en 2023, à à peine plus de 450 milliards de dollars, avance le cabinet d’études.

Conjoncture macro-économique mondiale délétère, livraisons en nombre de pièces supérieures à la moyenne historique depuis déjà trop longtemps, prix de vente moyen en chute dans les mémoires avant de se propager à l’ensemble des circuits intégrés, investissements dans les capacités de production en décalage avec les besoins : tous les indicateurs semblent cette fois-ci donner raison au plus iconoclaste des prévisionnistes.

Selon Malcolm Penn, le prix moyen des circuits intégrés a plongé de 18,1% depuis le pic du 2e trimestre, entraîné vers le fond par la chute de 20,2% du prix des mémoires. En juin, le prix des circuits logiques a cédé 3,2%, celui des composants MOS micros de 2,7% et celui des circuits analogiques de 0.3%. Mais une chute plus prononcée pour l’ensemble des circuits intégrés n’est qu’une question de temps.

Pour preuve, les stocks de composants s’amoncellement. Alors que les livraisons mensuelles de puces devraient atteindre 6,5 milliards de pièces par mois en suivant une règle historique de croissance annuelle des besoins de 8% en volume, on est actuellement à un rythme de 7,8 milliards d’unités par mois, soit une croissance de 20% en variation annuelle. Future Horizons y voit le signe que les clients ont stocké plus que de raison.

Avec la guerre en Ukraine, le retour de l’inflation et la récession qui guette l’économie mondiale, la demande de semiconducteurs va à coup-sûr en pâtir. Et dans ce contexte, la hausse continue des investissements pour augmenter les capacités de production intervient au pire moment. En 2021, la hausse de 45% des investissements à 103 milliards de dollars produira ses effets d’ici la fin de 2022, augmentant les capacités de production quand le marché n’en aura plus besoin.

Dans ce contexte, Future Horizons prévoit que les ventes mondiales de semiconducteurs reculeront de 10% au 1er trimestre 2023, puis de 8% au 2e trimestre, de 4% au 3e trimestre et de 2,5% au 4e trimestre, conduisant ainsi à une chute de 22% sur l’ensemble de 2023 par rapport à 2022.

Le 17e cycle de baisse est déjà engagé pour Future Horizons

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

octobre 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This