Sélectionner une page

Le marché français des semiconducteurs a progressé de 2,3% en 2014

Le marché français des semiconducteurs a progressé de 2,3% en 2014

En 2014, le marché français des semiconducteurs a représenté 1,79 milliard d’euros, en hausse de 2,3% par rapport à 2013, selon le bilan dressé par l’organisation professionnelle Acsiel (Alliance des composants et systèmes pour l’industrie électronique). 72,7% du total concerne les ventes aux clients OEM, stables en 2014. 27,3% des facturations concerne les ventes à la distribution, qui ont progressé de 10,1% l’an passé.

En 2014, la croissance du marché français des semiconducteurs a été tirée par l’automobile (37% du total), le segment regroupant l’industriel, l’aéronautique et la défense (31% du total) et les puces pour encarteurs (26% du total).

L’automobile, qui avait connu depuis le début de l’année 2012 une décroissance de la demande de semiconducteurs en France, a vu cette tendance commencer à s’inverser tout au long de l’année 2013 (451 M€) et se poursuivre en 2014, devenant ainsi le plus fort moteur de croissance (+ 11,1%, à 501 M€).

« D’une part les équipementiers français se sont particulièrement bien comportés et d’autre part la progression est essentiellement due au foisonnement de nouvelles innovations et fonctionnalités dans les véhicules passant par l’électronique et les logiciels embarqués (connectivité du véhicule à son environnement extérieur, systèmes d’assistance à la conduite, etc.) », commente l’organisation professionnelle.

Le secteur des circuits pour cartes à puce (domaine bien spécifique à la France) s’est stabilisé en 2014 en enregistrant son meilleur chiffre sur les sept dernières années (à 363 M€), abstraction faite de l’année 2013 qui avait connu un épiphénomène. Smartphones, tablettes et phablettes mais aussi tous les moyens de paiement avec ou sans contact (bancaire, transport, passeport, etc.), contribuent à l’expansion continue de ce marché.

Le segment Industriel & Mil-Aero (358 M€) après une très bonne année 2013 (carnets de commandes importants pour l’aviation civile et nombreux programmes spatiaux en cours) enregistre une légère baisse mais ce domaine reste prédominant dans le paysage du marché français des semiconducteurs. Ce segment qui n’est jamais linéaire (excellent troisième trimestre 2014, par exemple) doit essentiellement son maintien pour l’année 2014 au militaire qui voit aboutir ses fins de programmes et la signature du contrat des avions de combat Rafale.

Pour le canal de vente que représente la distribution, Acsiel constate une hausse de 10,1% par rapport à l’année 2013 pour atteindre 489 M€.

acsiel-300315

Quant aux lignes de produits exprimées en parts de marché, les circuits intégrés MOS Micro restent sans surprise majoritaires (37,0%), largement devant les autres familles : les circuits Digital MOS Logic (19,1%), les semiconducteurs discrets incluant l’optoélectronique & les capteurs (17,9 %) et les circuits analogiques (14,3%).

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This