Sélectionner une page

Les prises de commandes de Thales sur 9 mois ont bondi de 41%

Les prises de commandes de Thales sur 9 mois ont bondi de 41%

Sur les neuf premiers mois de 2022, les prises de commandes de Thales s’élèvent à 15 449 M€, en croissance organique de 41% par rapport aux 9 premiers mois de 2021 (en hausse de 45% en variation totale). Le bon déroulement des 9 premiers mois de l’année amène le groupe à prévoir un chiffre d’affaires pour 2022 dans le haut de la fourchette donnée en juillet, soit entre 17,2 et 17,6 milliards d’euros.

« Au cours des neuf premiers mois de l’année 2022, Thales réalise une performance commerciale très solide, avec des prises de commandes en hausse de 41%. Malgré un contexte marqué par les tensions sur les chaînes d’approvisionnement et la situation géopolitique, le groupe conserve un rythme de croissance du chiffre d’affaires soutenu, tiré tout particulièrement par la dynamique des activités d’identité et de sécurité numériques (DIS, ex-Gemalto). En dépit des incertitudes actuelles, nous confirmons tous nos objectifs annuels », souligne Patrice Caine, p-dg de Thales.

Sur les neuf premiers mois de 2022, les prises de commandes de Thales s’élèvent à 15 449 M€, en croissance organique de 41% par rapport aux 9 premiers mois de 2021 (en hausse de 45% en variation totale).

Du point de vue géographique, les prises de commandes dans les marchés émergents s’élèvent à 5924 M€, en croissance organique de 189% sur 9 mois, grâce au contrat majeur lié à la fourniture du Rafale aux Émirats Arabes Unis. A 9525 M€, les prises de commandes dans les marchés matures enregistrent une croissance organique de 7%, tirées notamment par 5 grands contrats militaires en Europe et en Australie et par 4 grands contrats dans le spatial en Europe et aux Etats-Unis.

Les prises de commandes du secteur Aérospatial s’établissent à 3646 M€ contre 3676 M€ sur les 9 premiers mois de 2021 (-3% à périmètre et taux de change constants). Cette baisse s’explique par une base de comparaison élevée, notamment suite à la prise en carnet du contrat majeur lié à la seconde génération des satellites européens de navigation Galileo.

A 9175 M€ contre 4826 M€ sur les 9 premiers mois de 2021, les prises de commandes dans le secteur Défense & Sécurité sont en hausse de 86% à périmètre et taux de change constants. Cette solide performance s’explique par l’enregistrement de 9 contrats de plus de 100 M€ depuis le début de l’année, y compris le contrat majeur lié à la fourniture du Rafale aux Émirats Arabes Unis. Le troisième trimestre confirme la forte dynamique commerciale du secteur, avec une croissance organique des prises de commandes de +34%. Les solides perspectives de ce secteur restent inchangées grâce à son carnet de commandes record de 29,1 milliards d’euros, en hausse de 11,5% par rapport au 31 décembre 2021.

A 2584 M€, les prises de commandes du secteur Identité & Sécurité Numériques sont alignées avec le chiffre d’affaires sur la même période, la majorité des activités de ce secteur opérant sur des cycles courts.

Le chiffre d’affaires sur les 9 premiers mois de l’année 2022 s’établit à 12 298 M€, contre 11 222 M€ sur les 9 premiers mois de l’année 2021, en hausse de 6,4% à périmètre et taux de change constants.

Dans le secteur Aérospatial, le chiffre d’affaires s’élève à 3270 M€, en croissance organique de 2,1% par rapport aux 9 premiers mois de 2021. Le rebond du secteur est notamment ralenti par l’arrêt des activités en Russie (impact total estimé à environ 70 M€ sur l’année 2022). Le chiffre d’affaires du secteur Défense & Sécurité atteint 6385 M€, en hausse de 5,2% par rapport aux neuf premiers mois de 2021 à périmètre et change constants. A 2584 M€, le chiffre d’affaires du secteur Identité & Sécurité Numériques est en hausse de 16,2% à périmètre et taux de change constants.

Les perspectives de demande à moyen terme sur l’ensemble des marchés du groupe sont solides, et le carnet de commandes du groupe atteint un nouveau niveau record. L’environnement global reste néanmoins marqué par la poursuite des tensions affectant les chaînes d’approvisionnement, en particulier de semiconducteurs, la hausse sensible de l’inflation, l’affaiblissement de l’euro face au dollar, et les conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Le bon déroulement des 9 premiers mois de l’année amène le groupe à affiner son objectif de chiffre d’affaires pour 2022.

Ainsi, en l’absence de nouvelles perturbations majeures de l’économie mondiale, du contexte sanitaire ou des chaînes d’approvisionnement globales, Thales se fixe les objectifs suivants pour 2022 un ratio des prises de commandes rapportées au chiffre d’affaires (book-to-bill) sensiblement supérieur à 1. La croissance organique de son chiffre d’affaires devrait se situer dans le haut de la fourchette fixée en juillet 2022, à savoir entre +3,5% et + 5,5%, correspondant à un chiffre d’affaires de 17,2 à 17,6 milliards d’euros. En 2021, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 16,2 milliards d’euros. Sa marge d’EBIT devrait être comprise entre 10,8% et 11,1%.

Voir la présentation de Thales

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This