Depuis le 1er janvier 2019, les pépites de la tech européenne ont levé 22,3 milliards d’euros pour un total de 2344 opérations et un ticket moyen de 10,7 millions d’euros par tour de table qui double en comparaison à la même période en 2018, selon le baromètre trimestriel des levées de fonds d’In In Extenso Innovation Croissance.

A l’échelle nationale, les start-up françaises ont 3,8 milliards d’euros au cours des trois premiers trimestres soit un bond de 51% en comparaison à 2018. Le ticket moyen suit la tendance européenne et progresse de 66% pour un tour de table de 9,3 M€ en moyenne sur 414 opérations.

1,1 milliard d’euros levés par les Deeptech françaises

Au cours des neuf premiers mois, les seules Deeptech françaises ont levé 1,1 milliard d’euros (102 opérations). Pour l’ensemble de l’Europe, les Deeptech ont levé 6,9 milliards d’euros (694 opérations). L’intelligence artificielle, les technologies de reconnaissance et le machine learning ont concentré l’essentiel des opérations et des fonds levés.

Les Deeptech françaises et européennes s’inscrivent dans une tendance globale de hausse des montants levés (+30% chacune en comparaison à 2018) et leurs tickets moyens continuent de progresser : +57% pour la deeptech française (11,4 millions d’euros par tour de table) et +69% à l’échelle européenne pour s’approcher des 11M€ et concurrencer le ticket moyen des deals non-deeptech.

Parmi les belles opérations ce trimestre tous types d’activités confondus, l’Allemande Flixbus spécialisée dans les transports longue distance conclut un tour de table de 500 millions d’euros – sans pour autant supplanter les levées records de Deliveroo (523 M€) et Uipath (516 M€) – tandis que l’opérateur télécoms Wifirst intègre le trio de tête français avec 125 millions d’euros levés, derrière Meero (209 M€) et Doctolib (150 M€).

A la fin du mois de septembre 2019, les opérations de plus de 50 millions d’euros concentraient 47% des montants levés sur la période en Europe, contre 26% à la même période en 2018. Les start-up françaises suivent la tendance. Ces mêmes opérations, quand elles ne constituent que 4% des deals réalisés en France sur la période, représentent 42% des montants cumulés.

« Les start-up européennes maintiennent le cap d’un investissement en capital-risque record en 2019. Après un premier semestre ultra-dynamique, la performance durable des pépites de la tech européenne au troisième trimestre vient renforcer la santé des écosystèmes innovants, souligne le baromètre. Fait marquant de la dynamique d’investissement, après un premier semestre de recul du nombre d’opérations, le troisième trimestre 2019 annonce un regain prometteur pour l’écosystème français », commente Patricia Braun, Présidente In Extenso Innovation Croissance.

Chaque trimestre, In Extenso Innovation Croissance et l’école universitaire de recherche ELMI (Université Côte d’Azur) dressent un bilan des levées de fonds réalisées par les start-ups en France et en Europe.

Téléchargez l’étude d’In Extenso Innovation Croissance