La SIA, l’association américaine des fabricants de semiconducteurs, veut croire à une sortie de crise par le haut concernant les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Vendredi, le président américain s’est félicité dans un tweet de l’imminence de la signature de la phase 1 d’un accord entre les Etats-Unis et la Chine.

Magnanime, Donald Trump a décidé de ne pas rendre exutoire sa menace de faire passer le 15 octobre de 25% à 30% les taxes sur les importations aux Etats-Unis de certains produits chinois. Maintenant les taxes à 25%, le Président américain estime que la signature officielle de la première phase de l’accord interviendra d’ici 3 à 4 semaines. Avant de changer une nouvelle fois d’avis ?

Saisissant la balle au bond, la SIA a fait la déclaration suivante : « L’accord de phase 1 annoncé aujourd’hui est une bonne nouvelle pour le secteur des semiconducteurs et nous espérons le voir finalisé. L’accord d’aujourd’hui atténue les tensions et donne aux deux parties une chance de retourner à la table des négociations pour conclure un accord plus global à l’avenir. Nous sommes particulièrement satisfaits que les nouvelles hausses de tarifs n’entrent pas en vigueur le 15 octobre. Nous exhortons les négociateurs à tirer parti de cet élan et à parvenir à un accord de haut niveau, exécutoire et durable garantissant des conditions de concurrence équitables aux entreprises qui exercent des activités en Chine, protègeant la propriété intellectuelle et supprimant les taxes dommageables », a commenté John Neuffer, président de la SIA.

A suivre …