Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, et le Comité stratégique de filière (CSF) des Industries Electroniques, réuni en bureau plénier et représenté par son président Thierry Tingaud, signent aujourd’hui l’avenant au contrat de la filière Electronique à Bernin, en Isère (38), dans les locaux de l’entreprise Soitec.

Selon le quotidien Les Echos, la ministre doit annoncer 125 millions d’euros supplémentaires pour relocaliser en France la production de l’industrie électronique dans le cadre du plan de relance.

Cet avenant actualise le contrat de filière initialement signé le 15 mars 2019 et va proposer de nouveaux axes structurants liés aux enjeux prioritaires du plan France Relance. La crise sanitaire a en effet rappelé le rôle stratégique de la filière électronique dans toutes ses composantes (fabricants, sous-traitants et distributeurs) et a mis en évidence le haut degré d’interdépendance de la chaîne de valeur électronique mondiale.

La ministre visite les locaux de Soitec, leader mondial dans le domaine des substrats avancés pour l’électronique et l’un des six chefs de file du programme Nano 2022.

Agnès Pannier Runacher pourra y mesurer l’avancée des travaux menés par Soitec dans le cadre du programme Nano 2022 et l’extension et le développement du site de Bernin permis par le soutien public.

A cette occasion, Agnès Pannier Runacher annoncera également une nouvelle vague de 105 lauréats de l’appel à projets de soutien aux « secteurs critiques », dont une vingtaine de nouveaux projets portés par des entreprises de l’électronique et de la photonique. Nous y reviendrons

Le Comité de filière Electronique