Les données que publient ce matin l’ESIA confirment que le marché européen des semiconducteurs s’est distingué des autres régions du monde pour les ventes d’avril, enregistrant la plus mauvaise performance.

Exprimées en euros, les ventes d’avril en Europe n’ont pas dépassé 2,861 milliards d’euros, soit une chute de 7% par rapport à mars 2020 et un recul de 4,3% par rapport à avril 2019.

Exprimées en dollars, les ventes de semiconducteurs d’avril en Europe ont chuté en un mois de 7,6%, à 3,13 milliards de dollars et de 7,1% sur un an.

Rappelons qu’au niveau mondial, les ventes de semiconducteurs ont atteint 34,4 milliards de dollars pour le mois d’avril 2020, soit seulement 1,2% de moins qu’en mars 2020 de 34,9 milliards de dollars, mais surtout 6,1% de plus qu’en avril 2019, selon les statistiques mensuelles du WSTS. Une performance obtenue grâce à la Chine (voir notre article).

Sur les quatre premiers mois de l’année, le marché européen des semiconducteurs cède 2,6% par rapport à 2019 (-5,4% en dollars). Sur la même période, le marché mondial progresse, quant à lui, 6,4%, porté par le redressement spectaculaire du marché américain (+23,7%).