Sélectionner une page

Michelin et Murata intègrent la RFID dans les pneus

Michelin et Murata intègrent la RFID dans les pneus

Un module RFID intégrable dans les pneumatiques permet d’en assurer la traçabilité tout au long de leur durée de vie, facilitant ainsi les opérations de gestion des stocks, de maintenance du parc en circulation, et de recyclage.

Michelin et Murata se sont associés pour développer ensemble des modules RFID pouvant s’intégrer dans les pneumatiques, avec pour objectif de rendre « communicants » tous les pneus qui sortiront des lignes de production du fabricant français d’ici à 2024 (pneus pour voitures de tourisme, utilitaires, poids lourds, etc.). L’idée est d’assurer la traçabilité des pneus tout au long de leur durée de vie et, plus globalement, de créer un écosystème du pneu permettant la création de nouveaux services pour faciliter, entre autres, les opérations de gestion des stocks, de maintenance du parc en circulation et de recyclage.

« La RFID est le seul moyen d’identifier à moindre coût les pneus pendant toute leur durée de vie. Grâce à une excellente collaboration avec Murata, une nouvelle solution RFID fiable a été développée et est déjà présente dans plus de quatre millions de pneus Michelin. Et comme cette technologie est désormais disponible pour les autres fabricants de pneus, cela favorisera son adoption sur le marché », précise Jerôme Barrand, responsable du programme RFID chez Michelin.

Concrètement, la solution proposée par Michelin et Murata prend la forme d’un module RFID de seulement 1 x 1 x 6 mm développé par Murata, associé à une antenne conçue par Hana Technologies, le tout protégé par deux bandes de caoutchouc intégrées dans le pneu au cours de sa fabrication ou ajoutées comme patch en post-fabrication qui ne peut être retiré. En plus de la fourniture du module RFID, Murata propose également sa plateforme id-Bridge pour le traitement et l’interprétation des données transmises par le module conformément aux normes ISO.

Au niveau ISO, l’industrie du pneu s’est mise d’accord sur le protocole de communication RFID, le format de numéro de série des pneus (SGTIN96), la définition des modules et leur fixation aux pneus, ainsi que les méthodes d’essai de conformité. Quatre normes ISO ont été publiées en ce sens en 2019 et 2020 (ISO 20909, 20910, 20911, 20912). Au niveau de la RFID, le choix de l’industrie du pneu s’est porté sur la technologie RAIN, une technologie sans batterie qui fonctionne de 860MHz à 930MHz selon la norme ISO/IEC 18000-063.

A noter que pour faciliter l’accès aux données entre plusieurs fabricants de pneumatiques, l’organisation GDSO (Global Data Service Organization for Tyres and Automotive Components) a été créée. Son objectif est de fournir un service d’information permettant de récupérer les données associées à chaque ID de pneumatique (SGTIN96) et gérées dans une base de données cloud. Un référentiel de données répertorie toutes les données standardisées qui peuvent être communiquées en accès public ou privé grâce à une API standard.

Pour Michelin, la mise en place de tags RFID embarqués dans les pneus et le lancement de la GDSO sont des leviers clés vers la numérisation de l’industrie du pneu, permettant le développement de nouveaux services reliant les pneus de différents fabricants. Et la technologie RFID présente dans les pneus Michelin, et bientôt dans les pneus d’autres marques, est un standard unique, infalsifiable, lisible en permanence, même en mouvement, et dans toutes les conditions, jusqu’à la fin de vie du pneu, selon le fabricant.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This