Le Chinois Quectel Wireless Solutions, premier fournisseur mondial de modules cellulaires IoT et GNSS, annonce la création d’un centre de recherche et développement à Belgrade pour renforcer sa structure mondiale de R&D et se rapprocher de ses clients en Europe. Selon Strategy Analytics, les fabricants chinois ont dominé le marché des modules IoT cellulaires en 2018, plaçant cinq entreprises dans les 10 premiers fabricants mondiaux en nombre d’unités.

Quectel Research & Development Center Europe démarrera ses opérations au premier trimestre 2020, avec une équipe professionnelle de développeurs intégrés travaillant en collaboration avec les équipes de R&D en Chine. Avec cette opération, Quectel confirme son intention de renforcer son implantation mondiale.

Dans le but d’établir une base technique solide en Europe, le bureau de Belgrade se concentrera sur les activités axées sur le client, la personnalisation des logiciels, le développement de couches applicatives et le soutien aux principaux clients en matière d’intégration et de conception de l’IoT. En sa qualité de premier site européen de développement technologique du groupe chinois, il renforcera sa capacité à soutenir la feuille de route des produits Quectel et permettra à l’entreprise d’apporter un soutien plus rapide à ses clients dans la région.

« Je suis ravi que nous annoncions un plan qui démontre notre engagement envers nos clients. Nous effectuons ainsi un grand pas en avant vers le statut d’entreprise mondiale véritablement localisée. Nous renforçons nos capacités locales de R&D en Europe afin que notre équipe d’ingénieurs puisse travailler plus efficacement à la transformation des bonnes idées en modules d’IoT les plus récents pour nos clients et mettre leurs produits sur le marché plus rapidement », a déclaré Patrick Qian, p-dg de Quectel.

Quectel, dont le siège social est situé à Shanghai, compte plus de 1500 employés dans le monde. L’entreprise est un fournisseur mondial de modules cellulaires et GNSS, avec un portefeuille de produits qui couvre les technologies sans fil les plus récentes (5G, LTE/LTE-A, NB-IoT/LTE-M, UMTS/HSPA(+), GSM/GPRS et GNSS). Ses produits sont utilisés dans les domaines de l’IoT/M2M, comme le paiement intelligent, la télématique et les transports, l’énergie intelligente, les villes intelligentes, la sécurité, les passerelles sans fil, l’industrie, la santé, l’agriculture et l’environnement.

42% du marché mondial des modules IoT aux mains des fabricants chinois, 24% en valeur

Selon Strategy Analytics, les fabricants chinois ont dominé le marché des modules IoT cellulaires en 2018, plaçant cinq entreprises dans les 10 premiers fabricants mondiaux en nombre d’unités. Avec le rachat de SIMcom et Longsung, Sunsea AIoT est ainsi devenu le premier fabricant mondial de modules IoT cellules en nombre de pièces, devant son compatriote Quectel qui s’implante aujourd’hui en Europe. Suivent Sierra Wireless, Telit et Thales-Gemalto.

Mais en valeur, un seul Chinois fait partie du Top5, car les fabricants de modules IoT de l’empire du milieu privilégient les applications de masse d’entrée de gamme (technologie 2G notamment).

Globalement, les cinq principaux fournisseurs mondiaux ont représenté 60% des livraisons de modules IoT cellulaires, tandis que les cinq principaux fournisseurs en termes de chiffre d’affaires ont accaparé 71% du marché. Bien qu’ils représentent 42% du total, les fournisseurs chinois ne représentent que 24% du total des revenus, ce qui reflète les faibles prix moyens de vente pour les modules à destination du marché intérieur chinois.