Ne cherchez pas ! Pas de poisson d’avril cette année, mais un poison d’avril réservé au seul Covid-19 pour le faire disparaître à jamais. Nous tenons à vous remercier pour votre fidélité durant cette épreuve. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et depuis janvier, nous avons battu mois après mois notre record d’audience.

Revigorés par cette reconnaissance, nous démarrons ce deuxième trimestre avec la passion intacte de vous informer au plus près de vos préoccupations professionnelles, en allant chercher l’information à la source, essayant de préserver notre spécificité éditoriale (quand c’est de notre ressort…), sans masquer nos limites ou nos faiblesses, ni trahir nos valeurs. Merci encore.

Frédéric Fassot