Le Japonais Kioxia, anciennement connu sous le nom de Toshiba Memory, a supplanté Infineon dans le classement des dix premiers fabricants mondiaux de semiconducteurs établi par Omdia à la fin du 2e trimestre. Avec une baisse de 10,1% de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre, Infineon paie son exposition au marché de l’automobile.

Il est vrai que le segment total des semiconducteurs automobiles continue de souffrir de l’impact du Covid-19, affichant une baisse de 20,9% au 2e trimestre, commente le cabinet d’études.

Globalement, les 10 premiers fournisseurs mondiaux de semiconducteurs ont réussi à poursuivre la croissance de leurs revenus au deuxième trimestre 2020, à un taux de 2,4% par rapport au 1er trimestre, pour des ventes cumulées de 65,2 milliards de dollars. Dans le même temps, le marché mondial des semiconducteurs a progressé de 1,1%, à 111,4 milliards de dollars.

Selon Omdia, les bonnes performances du Top10 s’expliquent par les ventes de PC et de serveurs qui ont continué de croître grâce au télétravail et à l’apprentissage la maison imposés par les confinements liés au Covid. Une croissance supplémentaire des revenus a également été rendue possible par les stratégies agressives de constitution de stocks des OEM en prévision des ventes du deuxième semestre, poursuit le cabinet d’études.

Hormis le remplacement d’Infineon par Kioxia, il n’y a eu aucun changement dans le classement des dix premières sociétés de semiconducteurs au deuxième trimestre 2020.

« Les 10 premières sociétés de semiconducteurs continuent de contrôler davantage le marché des semiconducteurs. Ils ont gagné près de 3 points de pourcentage du marché total par rapport à la même période l’an dernier (58,5% à comparer à 55,6%). Encore plus impressionnant est le taux de croissance sur six mois des 10 premiers par rapport à la même période l’an dernier ; une hausse de 12,6% contre seulement 3% pour les autres fabricants en dehors du Top10 », souligne Ron Ellwanger, analyste de recherche senior chez Omdia.

Les semiconducteurs orientés mémoire ont continué de croître rapidement, la demande de PC et de centres de données continuant de stimuler les ventes de mémoires au deuxième trimestre 2020. Les revenus des mémoires Drams ont augmenté de 15,9%, à 16,8 milliards de dollars. Les revenus des mémoires flash NAND ont également augmenté de 4,9% au deuxième trimestre en raison de la demande de SSD. Cette croissance totale du chiffre d’affaires des circuits intégrés mémoires a été aussi en partie tirée par l’augmentation des prix de vente moyens des Drams et des flash NAND.

Derrière SK Hynix, plus forte progression du Top10 avec des ventes trimestrielles en hausse de 17,4%, on trouve Nividia avec une croissance de 9%, tirée par la demande accrue sur les marchés des serveurs, du cloud et des jeux.

Malgré la croissance de ses ventes pour les centres de données et de ses groupes de mémoire, le reste des activités d’Intel a légèrement diminué, entraînant une baisse de 0,3% de ses revenus trimestriels.

De leur côté, les revenus trimestriels de Qualcomm ont baissé de 6%. Enfin, les revenus de Texas Instruments ont chuté de 3,0% en raison d’un ralentissement mondial dans l’industrie automobile. En dehors de l’industrie automobile, la croissance des revenus de TI a été positive, souligne le cabinet d’études.