Exit STMicroelectronics et NXP qui figuraient respectivement au 8e et 10e rang mondial en 2019 du classement de Gartner ! Infineon, qui a la faveur du bouclage du rachat de Cypress en 2020, aurait pu prétendre entrer au Top10 mondial, n’y figure pas non plus. Il n’y a ainsi plus de fournisseur européen dans le Top10 établi par le cabinet d’études pour 2020, qui pourtant n’inclut pas le fondeur TSMC.

Alors que les 7 premières places sont allées aux mêmes fabricants qu’en 2019 (seul le chassé-croisé entre Broadcom et Qualcomm entre le 5e et 6e rang a modifié le Top7), trois fournisseurs font leur entrée dans le Top10. Le Taïwanais Mediatek gagne 5 places pour atteindre le 8e rang mondial. Il précède le Japonais Kioxia (ex-Toshiba Memory) qui gagne aussi 5 rangs. L’Américain Nvidia complète le Top10 avec un bond de 6 places par rapport à 2019.

Intel a facilement conservé sa position de premier fournisseur mondial de semiconducteurs en termes de chiffre d’affaires en 2020, suivi de Samsung Electronics, SK hynix et Micron. Le chiffre d’affaires semiconducteurs d’Intel a augmenté de 3,7%, grâce à la croissance de ses activités principales de processeurs pour PC et serveurs. Malgré un ralentissement du marché des smartphones, les fortes ventes de smartphones 5G ont contribué à propulser les sociétés de semiconducteurs, telles que Qualcomm et MediaTek. La croissance de la 5G compense la croissance plus faible en nombre de pièces par une augmentation du contenu en dollars des semiconducteurs.

Une croissance de 7,3% du marché des semiconducteurs en 2020

Après une baisse de 12% en 2019, le marché mondial des semiconducteurs a rebondi en 2020 pour atteindre 449,8 milliards de dollars, soit une augmentation de 7,3% par rapport à 2019, selon les résultats préliminaires de Gartner.

« Au début de 2020, on s’attendait à ce que le Covid-19 ait un impact négatif sur tous les marchés d’équipement finaux, mais l’effet réel était plus nuancé. L’automobile, l’industrie et certains secteurs du marché de la consommation ont été durement touchés par la réduction des dépenses des entreprises et des consommateurs. Cependant, les confinements ont considérablement augmenté le travail à domicile et l’apprentissage en ligne, et tous les marchés qui ont facilité ces activités en ont bénéficié », commente Andrew Norwood, vice-président de la recherche chez Gartner.

Les mémoires ont capté 44% de la croissance du marché

Les mémoires ont profité de l’augmentation de la demande de serveurs et de PC tirée par le télétravail et l’apprentissage à domicile. Les revenus mondiaux des mémoires ont ainsi augmenté de 13,5 milliards de dollars en 2020, ce qui représente 44% de la croissance globale des revenus des semiconducteurs en 2020. Les mémoires flash NAND ont enregistré les meilleures performances avec une croissance des revenus de 23,9%, atteignant 52,8 milliards de dollars, en hausse de 10,2 milliards de dollars par rapport à 2019. L’offre a été restreinte en début d’année, ce qui a provoqué une flambée des prix au cours du premier semestre 2020, limitant à 2% sur l’ensemble de l’année la baisse du prix moyen des flash NAND. Malgré la demande, l’impact de la pandémie a entraîné des conditions d’offre excédentaire au cours du second semestre 2020, qui ont tempéré la croissance annuelle globale du marché des mémoires en valeur.

Rappel du classement 2019