Sélectionner une page

Produits reconditionnés : Back Market lève 450 millions de plus

Produits reconditionnés : Back Market lève 450 millions de plus

La start-up Back Market, première place de marché de produits électroniques reconditionnés, achève un nouveau tour de table de 450 millions d’euros. Cela porte la valorisation de l’entreprise française à 5,1 milliards d’euros.

Le tour est emmené par le nouvel investisseur Sprints Capital et soutenu par les partenaires existants Eurazeo, Aglaé Ventures, General Atlantic et Generation Investment Management.

Back Market a été l’une des premières places de marché pour les appareils électroniques reconditionnés en Europe et a depuis atteint une position de leader. Jusqu’à présent, l’entreprise a ouvert 13 pays européens dans lesquels d’autres investissements substantiels sont prévus. La start-up prévoit notamment d’investir 60 millions d’euros dans des opérations en Allemagne.

« Notre objectif est de faire de l’électronique reconditionnée le premier choix lors de l’achat d’équipement technique. Nous prévoyons que le marché de l’électronique se développera de la même manière que le marché des voitures d’occasion en Amérique. Là-bas, les ventes de véhicules d’occasion ont doublé par rapport aux ventes de voitures neuves. Le soutien et la confiance des investisseurs, ainsi que notre clientèle croissante, représentent une étape importante dans le parcours de Back Market et, plus important encore, de l’économie circulaire dans son ensemble », se félicite Thibaud Hug de Larauze, co-fondateur et p-dg de Back Market.

Back Market annonce que le taux de défaillance moyen de ses terminaux reconditionnés n’est désormais que de 4%, ce qui serait presque le même que le taux de défaillance non officiel moyen des nouveaux appareils qu’elle évalue à environ 3%. L’un des principaux objectifs de l’entreprise sera de réduire davantage le taux de défauts dans tous les appareils afin que les consommateurs aient une meilleure alternative durable à l’achat de nouvelles technologies.

La réutilisation, la réparation et le reconditionnement de la technologie le plus longtemps possible minimisent le besoin d’acheter de nouveaux équipements. De cette façon, chacun peut contribuer à réduire l’empreinte écologique des appareils électroniques, souligne l’entreprise. Avec plus de six millions de clients dans le monde, Back Market se veut un catalyseur pour un changement profond du comportement des consommateurs.

 Crédit: Julie Glassberg

La start-up Back Market, fondée en France en 2014, est l’une des premières places de marché européennes en ligne pour des milliers d’appareils électroniques reconditionnés par des ateliers certifiés. Les fondateurs Thibaud Hug de Larauze, Quentin Le Brouster et Vianney Vaute sont fermement convaincus que les souhaits et les besoins des consommateurs peuvent également être satisfaits par des appareils remanufacturés. En tant que moteur de l’économie circulaire, Back Market souhaite apporter une contribution décisive à un changement fondamental des mentalités et réduire les déchets électroniques. Présente actuellement dans 14 pays (France, Allemagne, Autriche, Espagne, Italie, Grèce, Grande-Bretagne, Irlande, Belgique, Pays-Bas, Finlande, Portugal, Japon et États-Unis), la société emploie plus de 650 personnes à Paris, Bordeaux, New York, Prague et Berlin.

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This