Sélectionner une page

Soitec réduit sa perte à 71,7 millions d’euros

Soitec réduit sa perte à 71,7 millions d’euros

Au terme de son exercice 2015-2016, le Grenoblois Soitec, repositionné sur l’électronique et la fabrication de tranches SOI, a réduit sa perte nette à 71,7 millions d’euros, contre une perte nette de 258,7 millions d’euros sur l’exercice précédent. Son chiffre d’affaires annuel s’est élevé à 233,2 millions d’euros, en hausse de 35,9% (+21% à taux de change constants) par rapport à l’exercice précédent.

Soitec-160616Cette progression découle essentiellement de l’augmentation des ventes de tranches de 200 mm, en hausse de 23% à taux de change constants des ventes de tranches de 200 mm, Soitec ayant bénéficié du dynamisme de la demande pour les applications de radiofréquence et d’électronique de puissance destinées aux marchés de la mobilité et de l’automobile. Le chiffre d’affaires lié aux ventes de tranches de 300 mm a connu une croissance de moindre amplitude (+7 % à taux de change constants), du fait de l’arrivée en fin de cycle de vie de produits dédiés aux marchés des PC et consoles de jeux.

La hausse du chiffre d’affaires a permis de faire ressortir une marge brute totale de 62,2 millions d’euros (soit 26,7 % du chiffre d’affaires) pour l’exercice 2015-2016, contre 26,6 millions d’euros (ou 15,5 % du chiffre d’affaires) pour l’exercice précédent. Ceci est le reflet de la pleine utilisation des capacités de production de l’usine Bernin I (dédiée aux tranches de 200 mm), et ce, malgré un taux d’utilisation faible (inférieur à 25%) de celles de Bernin II (dédiée aux tranches de 300 mm).

Son bénéfice opérationnel courant s’est établi à 22,4 millions d’euros, contre une perte de 22,9 millions pour l’exercice précédent. Le résultat net après impôt des activités poursuivies s’est établi à 33,1 millions d’euros, contre 56,9 millions d’euros pour l’exercice 2014-2015.

Le désengagement des activités solaires s’est matérialisé par la réduction significative des effectifs, la limitation des dépenses ainsi que la réalisation de ventes d’actifs. Au cours de l’exercice 2015-2016, Soitec s’est également désengagée des opérations précédemment regroupées dans le segment Autres activités (Éclairage et Équipements, à savoir Altatech Semiconductor). Le résultat net de ces activités abandonnées représente une perte de 38,6 millions d’euros (soit une perte de 26,1 millions d’Euros pour l’activité Solaire et une perte de 12,4 millions d’Euros pour les Autres activités). Au total, Soitec enregistre ainsi une perte nette de 71,7 millions d’euros pour l’exercice 2015-2016, contre une perte nette de 258,7 millions d’euros sur l’exercice précédent.

« Des avancées décisives ont été également réalisées au cours de l’exercice écoulé concernant le renforcement du bilan de la société qui était une priorité stratégique. Ainsi, en ligne avec l’annonce faite en février 2016, nous venons de réaliser le projet d’augmentations de capital qui nous a permis de restaurer les marges de manoeuvres financières de la société tout en renforçant sa structure actionnariale. Disposant d’un bilan solide et des moyens de financer nos investissements de croissance, nous sommes dorénavant en position de tirer le meilleur parti des perspectives prometteuses liées au FD-SOI et au développement des marchés de l’électronique grand public », indique Paul Boudre, p-dg de Soitec.

Rappelons que Soitec a procédé au cours du premier trimestre de son année fiscale 2016-2017 à une levée de fonds d’un montant brut d’environ 151,9 millions d’euros, dont une partie lui servira pour financer des investissements de capacité industrielle pour la production de FD-SOI sur le site de Bernin (pour environ 40 millions d’euros).

Pour l’exercice 2016-2017, la croissance de la demande sur les produits pour les applications de radiofréquence (RF) et d’électronique de puissance (Power) devrait être robuste et compenser les effets liés à l’arrivée en fin de cycle de vie des produits PD-SOI. La société se fixe pour objectif d’atteindre (à taux de change constants) une croissance à un chiffre du chiffre d’affaires de l’activité Electronique par rapport à l’exercice 2015-2016 et un taux de marge d’EBITDA de l’activité Electronique du même ordre que celui de l’exercice 2015-2016.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This