Les 15 premiers fournisseurs mondiaux de semiconducteurs (circuits intégrés et composants O-S-D, optoélectronique, capteurs et discrets) devraient afficher une baisse de leurs ventes de 15% cette année, à 315 milliards de dollars selon le classement établi par IC Insights. Avec un recul de ses ventes limité à de 2% pour 2019, à 9456 M$, STMicroelectronics conserve sur l’ensemble de l’année son rang de premier fournisseur européen de semiconducteurs, devant Infineon (-3%, à 8946 M$) et NXP (-6%, à 8857 M$).

Au total, les ventes des 15 plus grandes entreprises de semiconducteurs devraient chuter de 15% en 2019 par rapport à 2018, soit deux points de moins que la baisse totale prévue de 13% pour l’ensemble de l’industrie mondiale des semiconducteurs, selon la prévision d’IC Insightds. Les trois plus grands fournisseurs de mémoires – Samsung, SK Hynix et Micron – devraient enregistrer chacun une baisse de plus de 29% en 2018, SK Hynix devant enregistrer la plus forte baisse parmi les 15 plus grandes entreprises, avec une chute de ses ventes de 38%.

La plus forte hausse du classement devrait provenir de Sony, qui va ainsi progresser de quatre places pour parvenir au 11e rang mondial grâce à la vigueur extrêmement élevée des ventes de capteurs d’image. En revanche, NXP devrait reculer de deux places au 14e rang mondial avec une baisse des ventes de 6% cette année.

Grâce à la chute de 34% prévue pour le marché des mémoires pour 2019, Intel va logiquement retrouver son rang de premier fournisseur mondial de semiconducteurs. Ses ventes devraient en effet s’avérer supérieures de 26% à celles de Samsung. Le Coréen n’aura ainsi occupé le 1er rang mondial que peu de temps. Intel a remplacé Samsung en tant que premier fournisseur de semiconducteurs dès le 4e trimestre 2018 après avoir perdu son rang au profit de Samsung au 2e trimestre 2017. Alors que Samsung occupait le premier rang du classement en 2017 et 2018, Intel reprend ainsi facilement le premier rang pour l’ensemble de l’année 2019, position qu’il a occupée de 1993 à 2016.

Le classement prévisionnel établi par IC Insights comprend six fournisseurs basés aux États-Unis, trois en Europe, deux en Corée du Sud, au Japon, et Taiwan.

Le classement 2019 comprend un pur fondeur (TSMC) et quatre sociétés fabless. Si TSMC était exclu du Top15, le Chinois HiSilicon, qui appartient au groupe Huawei, passerait à la 15e position avec un chiffre d’affaires prévisionnel de 7,5 milliards de dollars pour 2019, en hausse de 24% par rapport à 2018.

Pour figurer dans le classement des 15 plus grands fournisseurs de semiconducteurs, les fabricants devront avoir un chiffre d’affaires d’au moins 7,0 milliards de dollars cette année, soit le même montant qu’en 2018.

 

Seules trois des 15 plus grandes entreprises devraient enregistrer un chiffre d’affaires annuel en croissance en 2019 : Sony, TSMC et MediaTek. En outre, six entreprises devraient connaître une baisse de leurs ventes d’au moins 10% cette année, dont quatre des plus gros fournisseurs de mémoires (Samsung, SK Hynix, Micron et Toshiba / Kioxia), ainsi que Nvidia et Qualcomm.