STMicroelectronics a fait le dos rond en 2019 et a réussi, malgré une conjoncture défavorable, à limiter à 1,1% la baisse de son chiffre d’affaires annuel, à 9,56 milliards de dollars. Partant, le groupe franco-italien relève à 1,5 milliard de dollars ses investissements pour 2020, contre 1,17 milliard en 2019.

« Pour l’exercice 2020, nous prévoyons d’investir environ 1,5 milliard de dollars en CAPEX visant à soutenir nos initiatives stratégiques et la croissance de notre chiffre d’affaires pour progresser vers notre ambition de chiffre d’affaires à moyen terme de 12 milliards de dollars », anticipe Jean-Marc Chéry, président du directoire et directeur général de STMicroelectronics, qui présentait ce matin de solides résultats annuels.

Pour le premier trimestre 2020, ST prévoit ainsi de réaliser un chiffre d’affaires de 2,36 milliards de dollars, au point médian, certes en baisse de 14,3% par rapport au 4e trimestre 2019, mais en hausse de 13,7% par rapport au 1er trimestre 2019. Enclenchant une dynamique de croissance, ST compte ainsi croître cette année plus rapidement que les marchés qu’il adresse.

Au quatrième trimestre 2019, ST a enregistré un chiffre d’affaires de 2,75 milliards de dollars, pour une marge d’exploitation de 16,7% et un résultat net de 392 millions de dollars. Par rapport au 3e trimestre, le chiffre d’affaires a augmenté de 7,9%. En variation annuelle, le chiffre d’affaires du quatrième trimestre a augmenté de 4,0%, grâce à des ventes plus élevées enregistrées par la société dans les produits analogiques, les microcontrôleurs, les produits Imaging et les MEMS, partiellement impactées par la baisse des ventes pour l’automobile. En variation annuelle, les ventes aux grands clients (OEM) ont progressé de 8,9%, tandis que les ventes aux distributeurs ont diminué de 6,9%.

Pour l’ensemble de 2019, ST a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 9,56 milliards de dollars, en baisse de 1,1% par rapport à 2018, pour une marge d’exploitation de 12,6% et un bénéfice net de 1,032 milliard de dollars, en recul de 19,8% par rapport à 2018.

Cette année, ST compte revenir à une solide croissance de ses revenus, surperformant les marchés qu’il adresse. La mobilité intelligente, la puissance et la gestion de l’énergie, l’IoT et la 5G devraient ainsi stimuler la demande de contenu semiconducteur, selon le fabricant franco-italien. L’augmentation à 1,5 milliard de son budget d’investissement servira à augmenter ses capacités de production dans des technologies existantes, mais également pour ses initiatives stratégiques : investissement dans la nouvelle fab 300 mm à Agrate pour prendre en charge les technologies de puissance BCD, IGBT et autres ; R&D pour les technologies de puissance GaN et montée en puissance de la production de circuits GaN pour composants RF ; investissements pour le carbure de silicium, notamment au niveau des substrats, suite à l’acquisition du Suédois Norstel. Jean-Marc Chéry a rappelé l’objectif du groupe de réaliser un chiffre d’affaires de 1 milliard de dollars dans la filière SiC à l’horizon 2025 et de diversifier sa base de clientèle dans le SiC destiné aux marchés de l’automobile et de l’industriel. En 2019, 80% du CA réalisé dans le SiC l’a été pour le compte d’un seul client dans l’automobile.