Sélectionner une page

Supercalculateur exascale européen : partenariat entre le Français SiPearl et Intel

Supercalculateur exascale européen : partenariat entre le Français SiPearl et Intel

SiPearl et Intel vont combiner le microprocesseur Rhea du premier et l’accélérateur Ponte Vecchio du second afin d’accélérer le déploiement des premiers supercalculateurs exascale européens.

Le Français SiPearl, concepteur du microprocesseur à forte puissance de calcul et basse consommation qui constituera le cœur des supercalculateurs européens, et l’Américain Intel ont signé un accord de partenariat pour favoriser le déploiement du premier supercalculateur exascale européen.

Ce faisant, leurs clients européens respectifs pourront combiner Rhea, le microprocesseur développé par SiPearl, et Ponte Vecchio, l’accélérateur d’Intel basé sur l’architecture Intel Xe HPC, afin de constituer un nœud de calcul à haute performance.

Et pour donner corps à cette combinaison, SiPearl utilisera oneAPI, l’interface de programmation ouverte et unifiée créée par Intel.

La solution proposée capitalisera également sur la pertinence de CXL, l’interconnexion à faible latence et partage optimisé des ressources mémoire entre les microprocesseurs et leurs périphériques.

« Alors que nous mettons en œuvre notre stratégie IDM 2.0 pour apporter des technologies de pointe à nos partenaires européens, nous voyons un grand potentiel dans notre travail avec SiPearl », estime Jeff McVeigh, vice-président d’Intel et directeur général de la division Super Compute de l’Américain.

« L’association de Rhea avec l’accélérateur Ponte Vecchio d’Intel, en utilisant l’interface de programmation oneAPI, va nous permettre de développer rapidement des nœuds de calcul hétérogènes pour répondre aux besoins du supercalculateur exascale européen », se réjouit Philippe Notton, président et fondateur de SiPearl.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This