Dévoilé la semaine dernière et présenté aujourd’hui lors d’un Capital Markets Day au lendemain de la publication des résultats 2019, le plan stratégique et les nouvelles initiatives de Technicolor n’ont pas convaincu et le cours de Bourse de l’ex-Thomson multimédia est au plus bas.

Technicolor publie pour 2019 un chiffre d’affaires d’environ 3,8 milliards d’euros (-4,7%), reflétant la croissance à deux chiffres de l’activité services de production (+13,8%, à 893 M€), qui a compensé le déclin du marché de la vidéo en Amérique du Nord dans la branche maison connectée (-12,6%, à 1983 M€) et la baisse des volumes de réplication dans les services DVD (-6,3%, à 882 M€). La perte nette du groupe atteint 217 M€, contre une perte de 67 M€ en 2018.

Le nouveau directeur général de Technicolor, Richard Moat, avec le conseil d’administration et l’équipe de direction, ont conçu un Plan Stratégique 2020-2022 centré sur la priorité donnée aux opportunités de croissance rentable, le renforcement de ses positions de leader et l’amélioration de la compétitivité de ses offres, chacune renforçant la position du groupe à long terme en tant que partenaire de choix sur ses trois activités. Et c’est sans doute là que le bât blesse : le groupe a décidé conserver son périmètre d’activité actuel qui repose sur trois piliers : les services de production, les services DVD (alors que la dématérialisation des contenus semble inéluctable) et la maison connectée (décodeurs TV et Internet).

« Nous avons l’opportunité de profiter de la forte hausse de la consommation de contenus digitaux, d’une demande toujours plus forte dans les contenus originaux et de la croissance soutenue des solutions d’accès haut débit. Mon objectif est de veiller à ce que Technicolor soit pleinement équipé pour devenir un leader sur les marchés sur lesquels il opère », affirme Richard Moat.

« Des mesures concrètes et des priorités ont déjà été identifiées pour chacune des activités de Technicolor. Dans les services de production, Technicolor est idéalement positionné pour bénéficier de la croissance florissante des plateformes de streaming et de la demande sans précédent pour les contenus originaux. Nous positionnons l’entreprise afin de saisir une très importante part de marché dans les films, séries, publicités et animations. Les services DVD ont déjà commencé à créer un modèle commercial plus résilient au travers des renouvellements de contrats incluant des clauses de tarification adaptées au volume. Enfin, dans la division maison connectée, Technicolor se concentrera sur les solutions d’accès haut débit qui profitent déjà d’un meilleur environnement commercial », souligne le plan du groupe français.

Pourtant, dans les services DVD, les baisses de volume continueront d’affecter négativement l’activité, reconnaît l’entreprise, qui compte sur les effets positifs du renouvellement progressif des contrats, associés à des mesures de réduction des coûts, pour rétablir la rentabilité de la branche. Pour la division « maison connectée », Technicolor attend cette année une croissance modérée, le recul prolongé de la vidéo étant plus que compensé par la forte progression des solutions d’accès haut débit. Là-encore, une efficacité accrue et des mesures de transformation, associées à une sélectivité accrue des clients, doivent améliorer la rentabilité.

Technicolor mettra également en œuvre d’importantes mesures de réduction des coûts à hauteur d’environ 150M€ en base annuelle à horizon trois ans dont 40M€ proviendront de la réalisation de l’actuel plan de transformation concernant la maison connectée et 110M€ de la mise en œuvre d’un nouveau plan. L’essentiel de ces mesures est déjà engagé et 100M€ environ seront réalisés en 2020.

Enfin, afin de renforcer sa structure financière et restaurer sa flexibilité stratégique, le groupe compte réaliser une augmentation d’un montant total d’environ 300 M€, prime d’émission incluse ; étendre à 2023 la maturité de ses lignes de crédit, initialement dues en 2021, sous réserve de la réalisation de l’augmentation de capital ; et obtenir une nouvelle facilité court terme de 110 M$ fournissant une marge de manœuvre additionnelle en termes de liquidité.

Voir la présentation du plan stratégique de Technicolor