Sélectionner une page

Thales prévoit un chiffre d’affaires compris entre 17,1 et 17,9 milliards d’euros en 2021

Thales prévoit un chiffre d’affaires compris entre 17,1 et 17,9 milliards d’euros en 2021

A l’occasion de la publication en fin de semaine dernière de résultats annuels marqués par la crise sanitaire, Thales s’est fixé comme objectif pour 2021 un book-to-bill (rapport commandes sur facturations) supérieur à l’unité augurant l’accélération de la croissance en 2022, un chiffre d’affaires compris entre 17,1 et 17,9 milliards d’euros pour une marge d’EBIT comprise entre 9,5% et 10%.

« Les résultats 2020 sont logiquement marqués par la crise du Covid-19. La mobilisation des équipes, partout dans le monde, a démontré la résilience humaine et économique du groupe ainsi que son agilité. Nous dépassons ainsi largement les objectifs du plan global d’adaptation à la crise », a souligné Patrice Caine, p-dg de Thales.

En 2020, les prises de commandes de Thales ont reculé moins vite que son chiffre d’affaires, permettant à Thales d’afficher un book-to-bill de 1,09 sur l’ensemble de l’année. Les prises de commandes du groupe d’électronique professionnelle ont en effet représenté 18,5 milliards d’euros, en baisse de 3% (-6% en variation organique). Comme attendu, après avoir subi aux 2e et 3e trimestre 2020 des retards dans la finalisation des contrats dus à la crise sanitaire, le groupe a bénéficié d’une dynamique commerciale très élevée au 4e trimestre dans le secteur Défense & Sécurité. Au 31 décembre 2020, le carnet de commandes consolidé atteint 34,4 milliards d’euros, un record historique.

850 M€ économisés grâce au plan d’adaptation à la crise

Thales a réalisé un chiffre d’affaires de 17,0 milliards d’euros, en baisse de 7,7% (-10,4% en variation organique), pour un bénéfice (EBIT) de 1352 M€, en baisse de 33% (-34% en variation organique). Le recul du chiffre d’affaires s’explique principalement par l’effondrement de la demande dans l’aéronautique civile (de l’ordre de -50%) et les perturbations affectant les opérations dans l’ensemble des activités du groupe. Dès le début avril 2020, Thales a mis en œuvre un plan global d’adaptation à la crise afin de maintenir ses capacités productives, de limiter les impacts industriels et financiers de cette crise et de renforcer ses capacités de financement au cas où la crise s’amplifierait ou se prolongerait. Ce plan a généré des économies estimées à environ 850 M€ sur l’année, ainsi qu’une baisse de 25% des investissements d’exploitation à périmètre constant. Le bénéfice net consolidé, part du groupe, a cédé 483 M€, en baisse de 57%.

Cette année, l’environnement global demeure affecté par la crise sanitaire du Covid-19. Même s’il devrait s’inscrire en amélioration sur l’ensemble de l’année, le contexte sanitaire et macro-économique reste très incertain à court terme et pourrait en particulier affecter la vitesse de redressement du trafic aérien et les plans d’investissements des entreprises, souligne Thales.

Le groupe entend donc poursuivre la mise en œuvre de l’ensemble des leviers de son plan stratégique Ambition 10, combiné aux mesures d’adaptation structurelle dans ses activités exposées à l’aéronautique civil, durablement affectées par la crise.

Thales compte par ailleurs s’appuyer sur la visibilité conférée par son carnet de commande de plus de 31 milliards d’euros, sur la bonne orientation de la quasi-totalité de ses marchés, et sur l’accélération des initiatives de croissance.

Ainsi, sur la base d’un contexte sanitaire et économique ne connaissant pas de nouvelles perturbations majeures, et d’une normalisation rapide des chaînes d’approvisionnement mondiales de semiconducteurs, Thales se fixe les objectifs suivants pour 2021 :

• Comme en 2019 et en 2020, un ratio de book-to-bill supérieur à 1 ;

• Un chiffre d’affaires dans la fourchette de 17,1 à 17,9 milliards d’euros, intégrant des perturbations toujours importantes de l’aéronautique civile combinées à la poursuite du redressement de la croissance dans les autres secteurs ;

• Une marge d’EBIT comprise entre 9,5% et 10%, en hausse de 150 à 200 points de base par rapport à 2020, grâce au plein effet du plan global d’adaptation, à la poursuite des initiatives de compétitivité mises en oeuvre dans le cadre du plan Ambition 10 et à la montée en puissance des synergies de coûts liées à l’acquisition de Gemalto.

Voir la présentation des résultats et de la stratégie de Thales

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This