Sélectionner une page

Quelles sont les 22 nouvelles entreprises retenues dans le cadre de l’appel à projets (re)localiser de France Relance ?

Quelles sont les 22 nouvelles entreprises retenues dans le cadre de l’appel à projets (re)localiser de France Relance ?

Jeudi, à l’occasion de la signature de l’avenant au contre de filière électronique, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’industrie, a annoncé une nouvelle vague de 105 projets lauréats de l’appel à projet « résilience » de soutien aux « secteurs critiques », dont 22 en électronique. Revue de détail.

Parmi ces nouveaux lauréats, 22 projets portés par des entreprises de l’électronique et de la photonique totalisent 76 millions d’euros d’investissement industriels visant à (re)localiser des productions critiques en France et à assurer les premières implantations en France de productions d’avenir. Ces projets bénéficieront d’un soutien public de 23 millions d’euros. La réalisation de ces 22 projets devrait conduire à la création de plus de 900 emplois directs à un horizon de quatre à cinq ans.  Cette liste complète les 13 projets en électronique préalablement annoncés (voir nos articles).

Présentation des 22 nouveaux projets retenus :

REGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Projet « GUTENBERG » : ARYBALLE TECHNOLOGIES

Grenoble (lsère)

Aryballe Technologies a développé une technologie unique d’olfaction digitale. Le projet vise à soutenir la première industrialisation de son nez électronique et d’ancrer dans son territoire cette entreprise qui pourrait porter un leadership français à l’international, tout en garantissant la localisation de ses capacités de production en France. 41 emplois pourraient être créés.

Projet « MEPCOS » : CEDRAT TECHNOLOGIES

Meylan (lsère)

Cedrat Technologies est spécialisée dans la conception et la fabrication d’actionneurs, de capteurs et de systèmes mécatroniques, dans différents domaines (spatial, médical, etc.). Son projet porte sur l’industrialisation de mécanismes de pointage optique innovants, destinés aux communications par laser prévues dans les futurs marches spatiaux de constellations géantes de satellites.

Projet « SILK » : LYNRED

Veurey-Voroize (lsère)

Le projet SILK porte sur la création d’une nouvelle filière de développement et de fabrication de détecteurs proche infrarouge petits pas pour les applications de contrôle industriel (voir article dans cette édition). En plus de développer une vingtaine d’emplois à horizon 2030, ce projet permettra de diminuer le niveau de dépendance aux importations par la relocalisation d’une partie de l’activité de développement en France.

Projet « LIGNE COLOROLED » : MICROOLED

Grenoble (lsère)

MICROOLED est un fournisseur mondial de micro-écrans OLED. A travers un procédé innovant, l’objectif du projet est de développer en France une ligne industrielle de production correspondant à l’étape de colorisation des micro-écrans pour laquelle les seuls fabricants dans le monde sont basés en Asie. La chaîne de valeur sera ainsi intégralement localisée en France et jusqu’à 110 emplois pourraient être créés.

Projet « TURN » : PFEIFFER VACUUM

Annecy (Haute-Savoie)

Pfeiffer veut développer en France une ligne de production de pompes turbo moléculaires de très grande capacité à paliers magnétiques. Actuellement fabriqués au Japon, ces équipements sont indispensables aux productions avancées de microélectronique. Ce projet devrait ainsi permettre de réduire la dépendance française et européenne sur ce secteur et de créer une dizaine d’emplois sur notre site d’Annecy.

Projet « ARTRA » : TECHCI RHÔNE ALPES

Saint-Genix-sur-Guiers (Savoie)

Techci Rhône-Alpes est un fabricant français de circuits imprimés (multicouches, souples, haute-densité …) et souhaite développer son activité pour suivre l’évolution des besoins des marches de l’aérospatial et de la défense, et poursuivre sa diversification notamment dans le domaine médical. II s’agit d’une activité sensible dont il est essentiel de sécuriser les approvisionnements, souligne le gouvernement.

REGION BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE

Projet « RESISTE » : AUREA TECHNOLOGY

Besançon (Doubs)

L’objectif du projet RESISTE est de créer la première ligne industrielle d’instruments et systèmes optoélectroniques quantiques en France dédiés à des applications stratégiques telles que les télécommunications ultra-sécurisées et la cryptographie quantique. Avec le soutien du plan de relance, Aurea pourra accélérer sa production de sources et de détecteurs de photons sur un marché quantique en pleine croissance. Cela aurait un impact fort sur le territoire national, à l’échelle de la filière quantique, impliquant et renforçant les collaborations déjà très actives avec tous les acteurs nationaux de la filière.

REGION BRETAGNE

Projet « ARCOL » : KEOPSYS INDUSTRIES

Lannion (Côtes d’Armor)

Le projet ARCOL vise à concevoir une ligne pilote de fabrication de composants optoélectroniques à très forte valeur ajoutée indispensables à la réalisation des amplificateurs et lasers à fibre produits par Keopsys Industries. A terme, il permettra de réduire la dépendance de l’entreprise vis-à-vis de ses fournisseurs étrangers les plus critiques, tout en renforçant sa compétitivité.

Projet « SCZ-V » : SECURE-IC

Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine)

L’objectif du projet est de produire une version sécurisée, fiable et souveraine d’un processeur de type RISC-V (architecture ouverte), afin de répondre aux nouveaux enjeux auxquels doivent faire face ces nouvelles technologies. L’entreprise souhaite solidifier l’architecture actuelle de ce processeur en y ajoutant des surcouches manquantes de sécurité et fiabilité, et en le rendant apte à travailler avec une plateforme composée de périphériques (« IPs ») de sécurité. Six emplois devraient être créés.

REGION CENTRE-VAL-DE-LOIRE

Projet « ESCAPE-MED » : EMKA ELECTRONIQUE

Pruniers-en-Sologne (Loir-et-Cher)

Spécialisée dans la sous-traitance électronique et électrotechnique, l’entreprise souhaite aujourd’hui investir dans la transformation numérique de son modèle logistique et de ses flux de production en se positionnant sur la fabrication des dispositifs médicaux. Ce projet permettra de construire une expertise en la matière et de renforcer la résilience de cette industrie, en plus de créer une quarantaine d’emplois.

REGION HAUTS-DE-FRANCE

Projet « MC2-PROD » : MC2-TECHNOLOGIES

Sainghin-en-Mélantois (Nord)

L’entreprise est spécialisée en micro et nanoélectronique pour les marches de la sécurité et des télécommunications. En améliorant les moyens de production de l’entreprise, ce projet vise à garantir notre souveraineté en matière de composants électroniques stratégiques. Le projet devrait permettre de créer plus de 80 emplois.

REGION ILE-DE-FRANCE

Projet « QUINSI » : QUANDELA

Palaiseau (Essonne)

Quandela est une entreprise stratégique de la chaîne de valeur des technologies quantiques. En soutenant l’installation de son unité de production d’émetteurs de qubits photoniques semiconducteurs, la France se dote d’un outil indépendant de production de ces qubits qui équipent de plus en plus de produits à travers le monde, et maîtrise une étape amont indispensable dans la chaîne de valeur quantique.

Projet « REFLEX 4.0 » : REFLEX-CES

Les Lisses (Essonne)

Le projet porte sur le développement d’une nouvelle génération de modules électroniques embarqués basés sur une technologie FPGA plus puissante afin de permettre un gain de performance. Ce projet doit permettre de conserver l’avantage compétitif de l’entreprise et de conserver son positionnement à la fois national et international face à une concurrence étrangère très forte.

REGION NOUVELLE AQUITAINE

Projet « RELANCES » : AlRMEMS

Limoges (Haute-Vienne)

Le projet porte par la start-up AirMems qui vise la première industrialisation d’une nouvelle génération de micro-commutateur électronique 100 fois moins consommateur et jusqu’à 1000 fois plus petit que les technologies actuelles, pour des applications spatiales, défense et instrumentation. Ce projet doit permettre de soutenir l’avance technologique de l’entreprise et d’ancrer en France cette production d’avenir.

Projet « INSPECT » : PHOTONIS FRANCE

Brive-la-Gaillarde (Corrèze)

L’entreprise produit des composants électro-optiques et des capteurs de haute précision pour des dispositifs variés (Lidars, imagerie médicale, etc.). Son projet vise à adapter des technologies nouvelles afin d’améliorer les capacités de détection de ses capteurs et dispositifs, ce qui permettra à l’entreprise de maintenir son avance technologique et de renforcer son assise industrielle à Brive-la-Gaillarde.

REGION NORMANDIE

Projet « AMP2P_EINEA » : EINEA

Eu (Seine-Maritime)

SELHA Group est un expert en électronique pour les domaines de l’aéronautique, de la défense, des télécommunications, des énergies et du médical. Le projet Automatisation et modernisation des process de production a pour ambition de doter le site d’EINEA d’un outil industriel pouvant répondre aux attentes des donneurs d’ordre de l’aéronautique mais également de la diversification. Ce projet pourrait générer près de 200 créations d’emplois à terme.

Projet « LUTEX » : PANTECHNIK

Bayeux (Calvados)

Le projet LUTEX vise à développer et produire un système unique, simple, compact et peu co0teux de test de la résistance des composants électroniques aux rayonnements, pour se substituer aux alternatives existantes qui exposent aujourd’hui les chercheurs et industriels du secteur à des contraintes fortes de coût et de dépendance à l’étranger. Ce dispositif renforcera la maîtrise des étapes de production de composants critiques pour le spatial et accélérera la mise sur le marché des produits.

REGION OCCITANIE

Projet « HI-REL » : MICROTEC

Ramonville-Saint-Agne (Haute-Garonne)

Ce projet a pour objectif de consolider l’expertise de l’entreprise en matière de fabrication de cartes électroniques de très haute fiabilité destinées aux programmes opérationnellement sensibles (défense, espace, dispositifs médicaux critiques, etc.). Ces nouvelles capacités techniques permettront de garantir son indépendance vis-à-vis de la sous-traitance étrangère. Une quarantaine d’emplois seront créés.

REGION PROVENCE-ALPES-COTE-D’AZUR

Projet « EYCO » : EYCO

Trets (Bouches-du-Rhône)

L’objectif de ce projet est de créer en France une nouvelle unité de production de supports de puces ultra minces pour l’industrie de la sécurité. Ce projet vise ainsi à participer au développement, à la consolidation et à l’indépendance de la filière électronique française et européenne. Ce projet de relocalisation de productions de briques technologiques avancées quasi exclusivement asiatiques devrait permettre de créer jusqu’à 100 emplois.

Projet « NAWAFACTORY » : NAWATECHNOLOGIES

Rousset (Bouches-du-Rhône)

L’entreprise est spécialisée dans la fabrication industrielle et !’intégration de matériaux architectures à l’échelle nanométrique. Son projet porte sur l’investissement nécessaire à la mise en exploitation de la première usine de NAWA Technologies en France afin de produire une nouvelle génération de supercondensateurs intégrant la miniaturisation et l’encapsulation pour les applications de microélectronique. 110 emplois devraient être créés sur 3 ans.

Projet « INLAY FlLAIRE & TNT » : SMART PACKAGING SOLUTIONS

Rousset (Bouches-du-Rhône)

SPS est spécialisée dans la conception et la production de produits électroniques semi-finis permettant de réaliser des transactions sans contact. L’objectif du projet est d’implanter en France une ligne de production d’antennes filaires utilisées par plusieurs types de cartes sans contact (bancaire, titre de transport, cartes d’identité, …). Ce projet devrait générer la création d’une trentaine d’emplois.

REGION PAYS DE LA LOIRE

Projet « PCB-NG » : ATLANTEC

Malville (Loire-Atlantique)

Ce projet a pour objectif de développer des nouveaux circuits imprimés innovants et d’automatiser les lignes de production. Ces circuits imprimés complexes auront vocation à répondre aux besoins des secteurs de l’aéronautique, de la défense, de l’automobile et des dispositifs médicaux. La France accuse une dépendance excessive dans le domaine des circuits imprimés, notamment vis-à-vis de la zone Asie­ Pacifique qui concentre plus de 80% des capacités de production.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This