Sélectionner une page

Une initiative commune pour fédérer l’Industrie électronique française

Une initiative commune pour fédérer l’Industrie électronique française

Face aux défis mondiaux et aux évolutions technologiques rapides, Acsiel, Embedded France, le Snese et le SPDEI , en coordination avec le Comité Stratégique de Filière (CSF), ont décidé de lancer une initiative commune afin de renforcer l’ensemble de la filière  électronique nationale. Alain Gorrec a été nommé responsable du projet.

Les quatre grandes organisations professionnelles de l’électronique en France que sont Acsiel, Embedded France, le Snese et le SPDEI ont annoncé ce jour une initiative commune, en coordination avec les acteurs économiques du secteur regroupés dans le Comité Stratégique de Filière (CSF), destinée à fédérer et renforcer l’ensemble de la filière de l’industrie électronique nationale dans un environnement complexe.

Face aux défis mondiaux et aux évolutions technologiques rapides, cette initiative est présentée comme essentielle pour la France afin qu’elle puisse conserver une position de leader dans le secteur de l’électronique et des domaines qui lui sont liés (composants, cartes, logiciels embarqués, équipements, etc.), alors que le secteur est confrontée à un ensemble de défis et à environnement global complexe.

Parmi les défis à relever, Acsiel, Embedded France, le Snese et le SPDEI ont noté :

• Un fort accroissement de la demande de produits électroniques et de systèmes embarqués, qui sont des solutions pour répondre aux deux grands enjeux sociétaux que sont la transformation numérique et la transition énergétique. Cette augmentation crée des pressions sur les capacités de production.

• Un besoin important en recherche et développement pour rester à la pointe de l’innovation dans un contexte mondial en constante évolution (systèmes cyber-physiques, intelligence artificielle et cybersécurité embarquées, edge computing et continuité numérique, etc.).

• Une chaîne d’approvisionnement mondiale complexe qui demande un travail de coordination avec les filières aval afin d’équilibrer l’offre et la demande.

• Des tensions géopolitiques sources d’incertitude : les restrictions américaines à l’export, les relations entre la Chine et Taïwan, ainsi que la guerre russo-ukrainienne et le conflit israélo- palestinien, ont créé un climat d’incertitude dans l’industrie électronique mondiale et un manque de visibilité.

• Des chaînes d’approvisionnement amont confrontées à des défis majeurs en termes de disponibilité de matières premières, d’équipements et de composants essentiels.

• Un besoin croissant d’augmenter l’attractivité de la filière afin de pourvoir les postes ouverts (18 000 postes à pourvoir sur les trois prochaines années uniquement dans le domaine des composants et plusieurs dizaines de milliers pour les logiciels embarqués et les solutions applicatives) et travailler avec le monde académique pour développer les compétences.

Alain Gorrec, actuel président du SPDEI, nommé responsable du projet

Pour mener à bien cet ambitieux projet, les organisations professionnelles Acsiel, Embedded France, le Snese et le SPDEI, ont décidé de nommer Alain Gorrec, actuel président du SPDEI, en tant que responsable du projet. En collaboration avec Frédérique Le Grevès, présidente du CSF électronique, il aura pour principales missions cette année d’établir les contacts nécessaires avec l’ensemble de l’écosystème de l’industrie électronique, y compris les filières amont et aval, et d’effectuer l’ensemble des démarches et actions indispensables à la mise en place de cette initiative.

Alain Gorrec a été nommé responsable de l’initiative lancée par Acsiel, Embedded France, le Snese et le SPDEI – © SPDEI

Alain Gorrec, 64 ans, a accompli toute sa carrière dans l’industrie électronique à des postes de direction générale de PME françaises, d’un groupe international de distribution de composants électroniques, d’entrepreneur par la reprise d’une PME spécialisée dans la fourniture de produits et de services adressés à l’industrie ferroviaire. Il est ingénieur de l’Insa de Lyon, avec une formation complémentaire à l’Essec.

La filière électronique française en chiffres

Acsiel, Embedded France, le Snese et le SPDEI rappellent que la filière électronique française représente un pilier économique essentiel du pays, avec un chiffre d’affaires de 15 milliards d’euros, dont 4 Md€ sont générés à l’export, 5 Md€ dans l’assemblage électronique, 3 Md€ dans la connectique, les composants passifs et les circuits imprimés, et 3 Md€ dans les logiciels embarqués, la distribution et les équipements. Cette industrie mobilise 8000 chercheurs dans les organismes de recherche publics et compte 80 000 emplois directs et 170 000 emplois indirects.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This